Dans la salle de bain, les shampoings côtoient les masques et flirtent avec les après-shampoings. Entre eux et nous, l’amour est réciproque. Ils nous aiment d’une passion délibérée, puissante mais nous autorisent parfois des infidélités.

Hummm, quand le shampoing pour les cheveux secs ne satisfait plus notre adorable crinière, nos yeux se penchent directement sur son concurrent. Un peu sans scrupules, un peu sans tabou, nous sommes celles qui attisent cette rivalité entre tous les produits qui vivent désormais côte à côte dans le sanctuaire de la beauté. Dure cohabitation…

Avec tous ces soins à nos pieds, le choix s’avère de plus en plus difficile. Exit la raison, c’est le cœur qui l’emporte. Entre l’odeur de ce masque aux fleurs et les propriétés de cette lotion capillaire, le gagnant n’est pas toujours celui qui semblait le plus intéressant. Alors, quand tous ces bijoux ne trouvent plus grâce à nos yeux, difficile de les remotiver à encore nous faire part de toutes leurs propriétés.

Ainsi se créent nos erreurs ; celles qui rendent nos cheveux raplapla et notre cuir chevelu encore plus gras. Parce qu’après tout, trop de choix tue le choix, c’est bien connu. Alors pour éviter de reproduire encore toutes ces beauty mistakes, faisons des choix et suivons le guide !

Enjoy,
Les Éclaireuses

 

1 - Non, ce n’est pas le bon produit

-

On le sait, vous aussi, vous avez vu cette sublime pub. Celle où l’égérie fait bouger sa sublime crinière dorée, brillante et entretenue au ralenti. Vous aussi, vous avez voulu acheter le produit… Sauf qu’après une ou deux utilisations, le verdict tombe… Ce shampoing pour racines grasses n’est pas du tout adapté à votre cuir chevelu sec… C’est même tout l’inverse.

En fonction des problématiques, les soins ne contiennent pas les mêmes actifs. Soyez donc vigilante dans les rayons du supermarché ou de votre e-shop préféré. Ne vous laissez pas avoir par un packaging attractif ou un parfum magique. Restez focus sur vos tracas. Cheveux gras ? Cheveux secs ? Cheveux colorés ?

 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

2 - Vous interchangez les produits ?

-

Que voyez-vous marqué sur ce produit ? Baume pour les cheveux ? Bon, eh bien, pourquoi l’utiliser à la place de votre masque ? Ou de votre après-shampoing ? Le hic, c’est que chaque produit garde une spécificité qui correspond à un instant précis de votre routine. Ils n’agissent par conséquent pas de la même manière. Un baume pour les cheveux, par exemple, lisse les fibres quand un masque nourrit les longueurs de l’intérieur. Il ne faudra pas se plaindre si le résultat n’est pas au rendez-vous…

 

3 - Vous en attendez trop de votre shampoing

-

C’est un véritable basique, évidemment. Dans votre salle de bain, vous en avez toujours un ou deux d’avance. Ils ont été choisis de manière très précise, parce que votre collègue vous l’a conseillé ou parce qu’il s’agit de votre préféré. Et, votre shampoing se vend bien et n’est pas particulièrement modeste. Sur sa petite étiquette, toutes sortes de promesses, toutes plus alléchantes les unes que les autres. En une lecture, vous êtes conquise, pourtant, en faisant un shampoing, beaucoup moins. Alors, Mesdames, sachez laisser le temps au temps. Le shampoing lave et parfume mais, surtout, il a besoin d’un peu plus de temps pour reprendre en main le contrôle de toute votre chevelure.

 

4 - Vous faites l’impasse sur une thermo-protection

-

Ce n’est plus un secret ni une découverte, la chaleur abîme les cheveux ; oui, c’est un fait ! Ainsi, si vous vous considérez comme une adepte des plaques ou des boucleurs, il est primordial d’investir dans une protection thermique. On l’applique avant le brushing afin de créer une véritable barrière contre la chaleur.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5 - Vous utilisez un masque sur des cheveux (très) mouillés

-

Lorsqu’on se lave les cheveux, ces derniers sont largement imbibés d’eau. Jusque-là, vous suivez, c’est plutôt logique. Pour autant, le fait d’appliquer un masque sur des cheveux dégoulinants ne s’avère pas franchement efficace. L’eau, en trop grande quantité, fait glisser le soin et ne lui permet pas de s’implanter dans les fibres. Afin de le rendre pleinement efficace, on essaye d’essorer au max les cheveux avant d’appliquer son masque fétiche. Le must, c’est qu’ils soient presque « secs » ; puis on laisse poser.

 

6 - Vous pensez encore qu’un bon masque suffit à sauver votre crinière

-

Bon, il est vrai que toute notre collection de masques est plutôt impressionnante et efficace. Le hic, c’est que si nos cheveux commencent à toucher le fond, ils ne servent plus à rien. Généralement, ce sont les pointes qui pâtissent le plus du quotidien. Alors, Mesdames, nous sommes au regret de vous apprendre qu’un petit tour chez le coiffeur est indispensable pour remettre de l’ordre dans toutes ces fourches et ces pointes sèches. Vous pouvez ensuite ressortir vos super masques pour entretenir vos longueurs soigneusement coupées.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

7 -Une protection solaire ? Pour quoi faire ?

-

Vous pensiez que votre peau était la seule à réclamer une protection solaire ? Non ! Les UV sont également un ennemi pour les cheveux. Ils fragilisent la fibre et son film hydrolipidique, bref, ça donne des cheveux rêches, cassants, fatigués et ce, peu importe les soins que l'on met en œuvre pour les sauver à la fin de l'été. La solution, c’est d’opter pour une huile anti-UV que l’on applique tout au long de la journée, surtout quand on est à la plage. Et pour les protéger encore plus, on les attache, en chignon par exemple.

 

Tags : cheveux, erreur