"Ohhh, la douche est encore bouchée"

C’est d’ailleurs la troisième fois ce mois-ci que vous la videz sans jamais comprendre d’où peuvent venir tous ces cheveux. C’est pourtant bizarre d’en récupérer des poignées aussi grosses mais d’en avoir toujours autant sur la tête. Allez savoir…

N’empêche que ça suffit. Il y en a marre de perdre les ¾ de notre tignasse à chaque fois que l’on débute un shampoing. À ce stade, cela risque de ne pas être joli-joli dans quelques années.

Bon, mieux vaut s’y prendre maintenant pour remédier à ce problème. La chute de cheveux, c’est has been, ça l’a toujours été et ça le sera encore.

Suivez le guide pour essayer de la calmer !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1- Doucement sur les shampoings

-

Avis à toutes les adeptes du shampoing quotidien : ça suffit ! Les shampoings à répétition abîment le cuir chevelu et sont en partie responsables de la chute de vos cheveux. Après tout, c’est bien de là qu’ils sortent tous… On se calme donc et on se force à réduire en s’imposant 4 lavages MAXIMUM par semaine.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2- On masse !

-

Pour stimuler le cuir chevelu, la microcirculation et relancer la pousse, rien de mieux qu’un petit massage. En plus, on sait que vous adorez ça. Avec la pulpe des doigts, sur cheveux secs, on vient masser le cuir chevelu tout doucement.

 

3- On change de shampoing

-

Vous ne le savez peut-être pas, mais les shampoings sont souvent un peu agressifs. Alors si en prime vous perdez l’équivalent de 10 poignées à chaque lavage c’est peut-être qu’il est temps de changer. On opte donc pour un shampoing tout doux, qui n’est donc pas traitant. Exit les antipelliculaires et tout le reste. Pensez donc à vérifier que vous achetez un produit au pH le plus neutre possible.

 

4- On sèche à froid

-

On ne vous le répétera jamais assez mais la chaleur du séchoir est tout ce qu’il y a de plus néfaste pour le cheveu. Elle agresse, casse, brûle la fibre et ralentit la pousse. Ainsi, quand il faudra vous sécher les cheveux la prochaine fois, commencez par bien essorer mais sans frotter puis brosser en séchant à l’air froid ou tiède.

 

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

5- On investit dans un soin

-

Il en existe plein, que ce soit dans le commerce ou à réaliser à la maison. Sous forme de gélules ou de baumes, de crèmes, le but est d’agir directement sur la production de kératine. Vous pouvez d'ailleurs investir dans des huiles essentielles comme celle de Laurier qui est tonifiante, d'arbre à thé qui aide à gagner en force, de gingembre qui stimule la pousse, de romarin ou de Cèdre d'Atlas pour prévenir et, enfin, de pamplemousse pour freiner la chute.