Une seule solution, la manifestation !

Acné, eczéma, hyper-pigmentaiton, psoriasis et bien d’autres imperfections cutanées viennent de rejoindre le mouvement du Body Positive, criant haut et fort leur présence et brandissant leurs drapeaux "Stop aux complexes ! Soyez fière de votre beauté" en faveur du mouvement.

À l’origine de ce rassemblement, la photographe Sophie Harris-Taylor qui n’a qu’un seul but en tête : permettre aux femmes de s’accepter et d’apprendre à s’aimer. Elle explique que ces femmes ont longtemps été troublées par leurs problèmes de peau, s’obligeant à les camoufler, les cacher de peur du regard des autres. C’est ainsi que l’artiste londonienne a décidé de les photographier pour les inciter à porter un nouveau regard sur elles-mêmes.

Pour cela, elle a organisé une série de photos baptisée Epidermis, où l’on aperçoit le visage des femmes au naturel, sans artifices, ni filtres. Cette démarche de Body Positive est inspirée par sa propre histoire. Souffrant durant de longues années d’acné sévère, elle affronte désormais ces photos retouchées qui ne mettent pas en valeur la beauté des femmes de nos jours. Un seul objectif en tête : l’acceptation de soi.

Il est enfin temps d’assumer fièrement ses complexes, de les dévoiler au grand jour et d’arrêter de les dissimuler.

Voici le combat de certaines femmes qui ne manqueront pas de vous inspirer. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1- Mariah 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"Mes problèmes de peau m'ont causé une douleur physique et mentale constante. C'était complètement insupportable. Mais je ne les changerais pas, car ils m’ont rendue beaucoup plus confiante et forte."

 

2- Abi
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"J'ai arrêté de prendre les opportunités qui s'offraient à moi parce que je sentais que je ne pouvais rien faire à cause de ma peau. J'ai tellement grandi au fil des années et ces pensées ainsi que ces croyances se sont apaisées. J'ai maintenant grandi avec une certaine confiance et je ne peux pas être plus heureuse."

 

3- Ezinne
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"J'essaie personnellement de me rééduquer à la compréhension de la beauté. Maintenant, je m'accepte et je suis fière de moi et de mon corps."
 
 
4- Issey
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"C'est décidé, aujourd'hui, j'accepte mon eczéma en tant que caractéristique de ma peau qui va croître et décroître, plutôt que comme un défaut à combattre constamment dans le but de m'en débarrasser."
 
5- Annie
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"Je préfère ne pas me maquiller et laisser ma peau respirer. Quand j'étais plus jeune, je ne partais jamais sans me maquiller. Je ne me souviens plus du moment où j’ai cessé de prendre soin de moi, mais je vais maintenant me promener avec plaisir sans make-up. Le soir, si je sors, j'aime bien l'aspect transformationnel du maquillage. Je me suis éloignée du maquillage pour couvrir ma peau. Je le considère maintenant comme une aventure artistique."
 
6- Lex
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"Le fait d'avoir été diagnostiquée avec une maladie de peau incurable à un jeune âge a eu un impact énorme sur moi. Je me sentais comme si je n'avais aucun contrôle sur mon apparence, ma confiance en moi a été détruite et j'ai eu peur de mon avenir."
 
 
7- Alice
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie Harris-Taylor (@sophieharristaylor) le

"Je suis fâchée contre moi-même d'avoir passé tellement de temps à penser que les gens jugeraient ma personnalité en fonction de ma peau. N'oubliez pas, nous sommes toujours notre pire critique. Je suis maintenant dans un état d'esprit où j'accepte que je n'aurais jamais une peau parfaite, et ce n'est pas grave."