"Pour moi, les bras, c'est juste un détail, je n'ai pas du tout l'impression d'en avoir besoin."

Vitória Bueno est atypique, hors des clous, hors des normes, hors de ce que notre cerveau projette lorsqu’il entend le mot "ballerine", puisque cette danseuse n’a pas de bras. "Vih", comme ses amis l’appellent depuis qu’elle est petite, a 18 ans, elle habite dans la petite ville de Santa Rita, au nord de Rio de Janeiro (Brésil) et elle est donc née sans bras, ses gènes ayant concocté une drôle de formule qui a façonné son corps ainsi.

Disposition impossible à corriger, mais parfaitement indolore, sauf pour sa mère Wanda qui souffre psychologiquement et s’inquiète pour elle depuis sa naissance. Peur des on-dit, peur de la curiosité malsaine, du harcèlement. Des craintes que Vitória balaie : elle est une effusion de joie, d’optimisme et de grâce.

Au-delà d'être un phénomène sur Instagram, un modèle inspirant, Vitória vise encore plus loin : rejoindre le corps de ballet de la prestigieuse Royal Academy of Dance. "Nous sommes bien plus que nos handicaps, c'est pour ça que, comme tout le monde, nous pouvons réaliser nos rêves. Si je tombe, je me relève, j'improvise, mais je garde la tête haute, et je danse."

Rencontre avec une danseuse hors du commun. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Vitória est née avec une maladie génétique rare

Vitória, âgée aujourd'hui de 18 ans, est née dans la petite ville de Santa Rita Do Sapucai, au Brésil. Elle souffre d'une maladie génétique qui se manifeste par l'absence de bras. Néanmoins, cela n’a pas empêché cette jeune fille au mental d’acier de poursuivre son rêve de devenir une ballerine pleine de grâce.

 

2. Vitória débute la danse toute petite et ne perd jamais son rêve de vue 

Déterminée à faire de son rêve une réalité, elle a tout fait pour y parvenir. Mais il faut dire que sa force de caractère force jour après jour l'admiration de ses proches, à commencer par son beau-père : "À la maison, tout se passe comme si elle avait deux bras." Dès l'âge de 5 ans, la petite fille souhaite apprendre la danse.

 

3. Son entourage s'inquiétait de son intégration

Comme l'avait suggéré son physiothérapeute qui avait remarqué que l'enfant dansait sur la musique, sa mère Wanda l’inscrit à son premier cours de ballet, non sans appréhension. Lorsqu'elle l'a emmenée pour la première fois au studio de danse classique, elle s'est inquiétée du regard des autres. Allait-elle se faire accepter par ses camarades ? Les gens de sa ville natale sont devenus encore plus curieux une fois inscrite à l'école de danse.

"Les gens lui faisaient du mal, explique-t-elle. Quand elle se promenait, ils remontaient ses manches." Qu’importe, les remarques et les critiques n’ont pas écorné la détermination de la fillette à devenir danseuse. La petite fille a adoré. Modern jazz, claquettes, danse contemporaine puis classique, elle maîtrise chaque pas, entrechat, cabriole et même grand écart jeté, cette figure où la danseuse prend son élan et saute en faisant un grand écart dans les airs. À 16 ans, Vitória Bueno est devenue la danseuse étoile de son académie de ballet à Sao Paulo. 

4. Un talent laissant les gens admiratifs ! Comment ne pas l'être ?

"Pour moi, les bras ne sont que des détails, assure la Brésilienne. Je suis avec mes yeux comme si [mes bras] étaient là", précise Vitória au sujet de ses mouvements de danse. Mais comment fait-elle alors pour s’équilibrer ? "Tout ce que nous faisons avec les bras, elle le fait avec sa tête", explique son professeur de ballet, Andrea Falsarelle. Avec son buste et sa tête, grâce à un équilibre hors du commun, elle s’adapte facilement aux mouvements de danse ainsi qu'au rythme de la musique. Et lorsqu’elle doit enfiler ses costumes, elle peut compter sur ses camarades. Pour eux comme pour les internautes du monde entier, c'est une véritable source d'inspiration. Sur les réseaux sociaux, la jeune fille est un vrai phénomène : sur Instagram, elle est suivie par plus de 150 000 followers. "Nous sommes plus grands que nos handicaps. Nous devons donc poursuivre nos rêves", souligne l'adolescente.

 

5. Danseuse classique et pas seulement ! Elle a pris des cours de jazz et de claquettes aussi !

Vous serez peut-être surpris d'apprendre que Vitória n’est pas seulement élève de ballet classique, elle a aussi suivi des cours de jazz et de claquettes. Elle a même gagné des compétitions pour une école de danse et s’est classée deuxième au concours de talents.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

6. Son histoire a touché de grands noms du ballet

Notre ballerine a même un professeur de danse célèbre, Thiago Soares, l'interprète principal de grandes compagnies de ballet ! Il l'a contactée sur Instagram et lui a demandé si elle voulait participer à ses cours privés ! Vous vous doutez bien de sa réponse ! Thiago enseigne une chorégraphie spécialement créée pour Vitória. Elle a avoué que le fait de le rencontrer et de travailler avec lui avait été la "la réalisation d'un de ses rêves."

 

7. "Nous sommes plus que nos handicaps, alors nous devons poursuivre nos rêves"

Vitória incarne l'espoir et l'inspiration pour toutes les personnes qui se trouvent dans des circonstances similaires et ses prises de paroles sont tout aussi encourageantes : "Nous sommes plus que nos handicaps, alors nous devons poursuivre nos rêves." Mais il y a un mais. Bien qu'elle soit capable de se produire aussi bien que n'importe quel autre danseur, les compagnies de ballet professionnelles avec lesquelles elle aimerait travailler n'engagent toujours pas de ballerines handicapées. Malgré tout, elle garde bon espoir que le monde du ballet s'ouvre à plus d'inclusion.

 

8. Grâce à la danse, elle se sent connectée à son corps

Quand on lui demande ce que la danse représente pour elle, la jeune ballerine répond naturellement : "Je ressens une connexion très forte avec mon corps quand je danse. Que ce soit le ballet, le jazz ou les claquettes, je suis complètement dans le moment présent, comme si rien d'autre ne comptait."  

9. Vitória vit sa vie comme n'importe qui

Nombreuses sont celles qui lui envieraient sa souplesse et son équilibre. D'excellentes capacités pour contourner, dans la vie de tous les jours, l'absence de bras et de mains. En plus de lui permettre de s'exprimer artistiquement, la danse a aussi été un bon moyen pour elle de devenir autonome, de gagner en force. Elle peut accomplir les tâches quotidiennes, qu'il s'agisse de se brosser les dents, de nouer ses lacets, de se maquiller ou d'aller faire les courses, elle poste des vidéos sur Instagram et écrit les textes avec ses orteils, sans effort et uniquement avec ses pieds ! Impressionnant ! "J'ai toujours tout fait avec mes pieds depuis que je suis petite. C'est seulement en grandissant que j'ai réalisé que je n'avais pas de bras." Une enfant élastique, contorsionniste de fait.

 

10. Elle peut compter sur le soutien de ses proches

En plus de sa joie de vivre et de son mental d'acier, Vitória a la chance d’être entourée d’une famille, d’amis et de professeurs aimants. Elle attribue à toutes les personnes attentionnées de sa vie le mérite de ne pas l’avoir laissée abandonner : "Ce qui m'a poussée à ne pas abandonner, ce sont les personnes qui sont toujours à mes côtés et qui m'ont soutenue quand j'ai décidé que je voulais danser." Elle espère entrer à l’université, continuer à danser et inspirer des gens du monde entier. Et on le lui souhaite de tout cœur !

 

Tags : beauté, danse, BodyGlory