Pas assez maigre, pas assez charnue, trop grande, pas assez épilée... La liste concernant les attentes de la société concernant les normes beauté des femmes est bien longue et elle pourrait encore s'allonger. 

C'est pourquoi depuis un certain temps, les femmes assument pleinement leur corps par un mouvement de libération fortement présent sur les réseaux sociaux : body positivisme, acné, poils. L'idée étant de s'afficher de manière naturelle, sans avoir un jugement de la part des autres.

Eldina est une jeune femme de Copenhague qui a décidé d'arrêter de s'épiler les poils du visage. Elle a attiré l'attention sur elle-même en documentant son acceptation et son parcours sur son compte Instagram. 

Elle n'a qu'un seul objectif : aider les autres à se sentir plus confiants et à être fidèles à eux-mêmes au lieu d'essayer de plaire à tout le monde.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Un long chemin vers l'acceptation de soi et de son corps ! 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eldina Jaganjac (@eldina_jaganjac)

Eldina Jaganjac en a assez des normes de beauté ridicules imposées aux femmes, en particulier en matière d'épilation. C'est en mars 2020 qu'elle tire un trait définitif à l'épilation. 

"Je ne dirais pas que c'est quelque chose qui s'est produit soudainement, mais je suis devenue de plus en plus frustrée de devoir épiler mes poils sans raison apparente. Je vois des hommes sortir sans s'épiler, alors pourquoi dois-je le faire, moi ? J'ai réalisé que je pouvais mieux utiliser mon temps. Je ne suis pas contre le rasage ou l'épilation, mais c'est le fait que chaque femme doive le faire tout le temps, ce qui m'ennuie et qui m'agace au plus haut point."

 

2. Une envie de ne plus être dans les diktats de la société ! 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eldina Jaganjac (@eldina_jaganjac)

Les normes pour les hommes et les femmes sont différentes dans la société dans laquelle nous vivons. 

"Beaucoup de femmes m'ont écrit et m'ont dit qu'elles ressentaient également une pression qui les poussait à s'épiler tous les poils, même si elles ne le veulent pas. Mais elles se sentent obligées par la société à le faire ou alors elles ont été victimes d'intimidation pour avoir des poils sur le corps."

 

3. Le self-love plutôt que le "qu'en dira-t-on" ! 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eldina Jaganjac (@eldina_jaganjac)

"Être fidèle à soi-même est très important et il y aura toujours des gens qui vous aiment pour qui vous êtes vraiment : je pense que mon conseil serait que si les gens ne vous aiment pas, vous pouvez toujours trouver de nouveaux amis. Vous pouvez toujours trouver d'autres groupes de personnes qui accepteront et valoriseront vos pensées et vos sentiments. Et voulez-vous vraiment être aimé pour quelqu'un que vous n'êtes pas?"

 

4. Les poils, et alors ?! 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eldina Jaganjac (@eldina_jaganjac)

"Je pense que les standards de beauté sont super aléatoires. Ils changent tout le temps. Quelque chose de très important maintenant pourrait être complètement hors de propos dans 10 ans. Je ne vois donc pas pourquoi les gens, en particulier les femmes, s'attendent à ce qu'elles s'inscrivent dans ces normes."