Girl boss spotted !

"Je le vaux bien", "je suis belle", "je peux le faire", "je me sens bien", "rien ne m'arrête", "je suis douée", "je crois en moi", "j'aime mon corps"...

Voilà les mini déclarations d'amour de vous à vous-même que vous méritez d'entendre pour réveiller la Girl Boss qui sommeille en vous. Le temps des doutes est révolu, jamais plus la pression des standards n’étouffera votre confiance en vous : pinky swear !

Notre corps a besoin d'amour, de bisous, de câlins tous les jours... et de mots doux ! Il nous aime certainement bien plus que n'importe qui. Qui d'autre ferait tout ce qu'il fait pour nous ? Il n'est pas parfait, mais il est unique et c'est justement ce qui le rend beau. Soyons réalistes, si la perfection était à notre portée, ne perdrait-elle pas toute sa valeur ?

Ladies and gentlemen, nous avons une grande nouvelle. Notre radar à Girl Boss s’est fortement activé en France pour vous présenter Anna, alias Disruptive Beauté, qui a conquis le cœur de milliers de femmes. Anna nous raconte comment elle a réussi à accepter cette nouvelle image d'elle et à accepter l'alopécie dont elle souffre.  

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Qui est Disruptive Beauté, atteinte d'alopécie sévère ?

L'alopécie comme elle le dit, l'alopécie est : "une perte totale des cheveux et de la pilosité". En 6 mois, elle a perdu tous ses cheveux, ses sourcils, ses cils et ses poils. Il s'agit de la forme la plus sévère, la plus aiguë de la maladie. Elle ajoute qu'on ne connaît ni la source ni la propagation de l'alopécie à ce jour. C'est à l'âge de 24 ans qu'elle a commencé à perdre ses cheveux. Après de lourds traitements à la cortisone, elle décide de mettre fin à la prise de médicaments qui ne changeaient rien à sa pilosité. Plus jeune, elle avait "de très longs cheveux, bruns, très denses.". Comme elle le dit si bien, sa chevelure était "son signe distinctif". 

 

2. Le chemin vers l'acceptation de sa nouvelle image !

Après s'être longtemps cachée sous des casquettes et des chapeaux, Anna a décidé d'assumer sa nouvelle image et de s'accepter telle quelle. Elle s'est beaucoup remise en question "quand tu te regardes devant un miroir, tu te demandes qui est cette personne en face de toi...". Disruptive beauté nous raconte aussi qu'elle a repoussé le moment où elle a dû porter la perruque.

 

3. Des réflexions, elle en a reçu !

Souvent dans la rue, on la questionnait, on l'observait au loin, "on lui posait des regards inquisiteurs, déplacés, offensants et parfois même maladroits". À partir, du jour où elle a décidé d'être elle-même, elle a mis fin à ce calvaire et a décidé de créer son "nouveau-moi". 

 

Tags : cheveux, aimer son corps, BodyGlory