Patron repéré !

"Je le vaux bien", "je suis belle", "je peux le faire", "je me sens bien", "rien ne m'arrête", "je suis douée", "je crois en moi", "j'aime mon corps"...

Voilà les mini déclarations d'amour de vous à vous-même que vous méritez d'entendre pour réveiller la Girl Boss qui sommeille en vous. Le temps des doutes est révolu, jamais plus la pression des standards n'étouffera votre confiance : pinky swear !

Notre corps a besoin d'amour, de bisous, de câlins tous les jours... et de mots doux ! Il nous aime certainement bien plus que n'importe qui. Qui d'autre a travaillé tout ce qu'il fait pour nous ? Il n'est pas parfait, mais il est unique et c'est justement ce qui le rend beau. Soyons réalistes, si la perfection était à notre portée, ne perdrait-elle pas toute sa valeur ?

Mesdames et messieurs, nous avons une grande nouvelle. Notre radar à Boss s'est fortement activé en France pour vous présenter David Venkatapen qui a tiré profit de ses différences afin d'en faire une force et de réussir dans sa vie. Il nous raconte son parcours pour parvenir à ce niveau d'acceptation et d'amour de soi.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Son ascension dans le milieu du mannequinat

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David (@davidvenkatapen)

David est mannequin. À un détail près : il est gros. C'est un "Big Boy" comme il le dit si bien sur son compte Instagram. Il y a 9 ans, David répondait à une annonce sur internet d'une agence de mannequinat qui ouvrait un département pour les hommes grande taille. "C'était la deuxième fois que je recevais une annonce de la sorte, c'était pour moi un signe."

 

2. La salsa, son déclic

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David (@davidvenkatapen)

 

Son déclic ? Sa professeure de salsa ! Alors qu'il souhaitait rentrer dans le moule de la société, en passant par de nombreux rendez-vous chez des nutritionnistes et un abonnement à la salle de sport, il regardait avec envie ce cours de salsa et se disait "avec le corps que j'ai, je ne peux pas y aller". La professeure, à force de le voir regarder le cours avec envie, est allée le chercher. "Ton corps est ce qu'il est, grand et gros, mais tu peux tout faire avec." Sans le savoir, cette phrase aura eu l'effet d'un déclic. Des années après, cette phrase résonne encore dans la tête de David et l'a amené où il est aujourd'hui.

 

3. "Je ne suis pas fier, je suis juste moi"

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David (@davidvenkatapen)

Cette revanche sur la vie n'a pas été sans embuches. Dès le plus jeune âge, David a été confronté aux regards, aux jugements, aux maladresses. Que ce soit la famille, le corps médical ou bien le corps enseignant, il n'y a pas échappé, et ce, jusqu'à maintenant. Voici aujourd'hui un extrait d'une petite lettre qu'il a écrit à son David de 15 ans : "Je voudrais te dire que tout se passera bien, tu trouveras doucement ta place, tu apprivoiseras et tu aimeras ce corps que pour le moment tu détestes, tu sauras si tu préfères les filles ou les garçons et tu verras, quelle que soit la réponse, ce ne sera pas grave du tout, tu seras aimé et tu aimeras..." À présent, David n'est pas fier de ce qu'il est ou de ce qu'il est devenu, il est juste lui, et c'est sa plus belle victoire sur la vie.

 

Tags : aimer son corps