Ses poils ? Elle les aime, tout simplement !

La pilosité féminine est un sujet qui fait beaucoup de débats et est, encore aujourd'hui, fortement tabou. Des millions de femmes dans le monde ne se sentent pas bien dans leur corps et n'osent pas se regarder dans le miroir. Dans les rues, ce sont les regards des autres qui peuvent les faire se sentir mal, psychologiquement. Leah Jorgensen, cette jeune femme de 33 ans, est atteinte d'un syndrome des ovaires polykystiques, cette maladie hormonale peut causer des troubles de la fertilité de la femme ainsi qu'une pilosité accrue sur le corps entier.

Leah a commencé à voir l'apparition de premiers poils lorsqu'elle avait 22 ans et, depuis, elle avait perdu toute confiance en elle. La jeune femme a donc commencé à se raser le corps entier, sa devise ? Se raser ou se cacher. Sa garde-robe était, en effet, composée uniquement de t-shirts à manches longues et de pantalons, ainsi que de sweats à capuche qu'elle avoue avoir dû porter en été.

Ce trouble hormonal a donc perturbé la santé mentale de la jeune femme qui se voyait embarrassée et horrifiée à l'idée de sortir dehors et d'affronter les regards des passants. Elle était épuisée de devoir choisir entre enlever ses poils ou porter des vêtements cachant son corps.

C'est alors qu'un accident a bouleversé sa vie pour toujours. En fin d'année 2015, Leah a été percutée par une voiture et a dû être transportée à l'hôpital. Les médecins ont dû lui découper ses vêtements pour lui sauver la vie, seulement la jeune fille était plus terrifiée par sa pilosité et de comment les médecins allaient réagir, plutôt que de ses blessures graves.

“J’ai réalisé que personne ne se souciait de mon apparence...” disait-elle. Avec des médecins qui ne réagissaient pas, un déclic s'est alors produit dans sa tête et elle a finalement compris que ce qu'elle ressentait depuis le début n'était pas dû à ses poils, mais au regard des autres.

Si elle s'est remise de son accident sans graves séquelles, c'est une merveilleuse vie qui l'attend puisque, pour la première fois, elle poste même des photos d'elle sur Instagram portant un bikini. Elle enchaîne les clichés de sa peau et des poils qui font partie intégrante de sa personnalité unique.

Un message qu'elle veut faire passer à toutes les femmes qui n'arrivent plus à aimer leur corps à cause du regard des autres et de leurs pensées.

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Source Photo : Instagram/happyandhairy Source Photo : Instagram/happyandhairy

 

Source Photo : Instagram/happyandhairy Source Photo : Instagram/happyandhairy

 

Source Photo : Thesun.uk Source Photo : Instagram/happyandhairy

 

Source Photo : Newslinq Source Photo : Instagram/happyandhairy