"Un corps sans cicatrices est comme un ciel sans étoiles."

Aujourd'hui, nous avions envie de vous parler de psoriasis, une maladie inflammatoire qui se caractérise par des plaques rouges qui peuvent gratter.

Bien souvent, les personnes qui souffrent de psoriasis sont jeunes quand elles voient les premières marques apparaître, une période dans la vie où le regard des autres est bien souvent difficile à surmonter.

Mais au-delà de l'esthétique, les personnes perdent aussi confiance en elles, voient leur estime d'elle-mêmes réduite à zéro et peuvent même souffrir de dépression en raison de leur peau.

Sauf que depuis quelques années, grâce au mouvement body positive qui prône l'acceptation d'absolument tous les corps, les femmes atteintes de psoriasis sont de plus en plus nombreuses à s'afficher sur les réseaux sociaux : une manière pour elles, dans un premier temps, d'accepter leur maladie et dans un second temps, d'être bienveillantes envers elles-mêmes.

Dans une société encore trop gouvernée par les normes de beauté, il est parfois compliqué de se montrer avec du psoriasis, car on sort des "standards" classiques. S'accepter et se faire accepter devient alors délicat. Mais certaines femmes sont parvenues à braver cette norme et à affronter le regard des autres à l'image de notre Cara Delevingne qui ne cache plus son psoriasis et dont la carrière est incroyable !

Claire, Yona et Lianne font partie de ces jeunes femmes atteintes de psoriasis : elles ont décidé de partager leur histoire sur leurs réseaux sociaux, une façon pour elles d'accepter leur peau et ses particularités, mais aussi d'accompagner toutes ces autres femmes à faire la paix avec leur image. 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

1. Une maladie de peau difficile à camoufler

Si vous êtes du genre à faire une syncope à la vue d'un petit bouton, vous verrez sûrement les choses autrement après avoir fait cette découverte, celle du psoriasis.

Le psoriasis, c'est une maladie inflammatoire de la peau, elle laisse des traces sur le corps, plus précisément des plaques rouges causées par un renouvellement accéléré de l'épiderme, et elle se manifeste de manière chronique.

Ce ne sont pas que des marques physiques, c'est aussi et surtout la confiance en soi des personnes atteintes qui est touchée, car elles doivent faire face à des moqueries, des regards et des incompréhensions. On connaît très bien l'acné, le vitiligo, mais le psoriasis est une maladie encore assez méconnue alors qu'elle touche 2 à 3 % de la population. 

2. Sur les réseaux sociaux, des jeunes femmes inspirantes nous racontent l'envers du décor du psoriasis

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fix My Psoriasis (@fixmypsoriasis)

Lianne Hunter, sur son compte Instagram @fixmypsoriasis, raconte son histoire. Touchée depuis l'âge de 5 ans par la maladie, elle a longtemps essuyé des moqueries de la part de ses camarades et le regard abject des gens croisés au détour d'une rue.

Des "c'est sale", "c'est moche", "tu ne serais pas une descendante des aliens ?", elle en a entendu durant presque toute sa scolarité. C'est pourquoi elle a décidé de partager son histoire traumatique sur ses réseaux sociaux pour aider les personnes qui, comme elle, sont atteintes d'une particularité physique. 

3. "Je détestais mon reflet dans le miroir et j'ai perdu toute confiance. Il a fallu des années avant que je sois capable de dire les mots "j'ai du psoriasis." 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Body Optimist (@thebodyoptimist)

Ce sont les mots de Claire, plus connue sur Instagram sous le pseudo @claire_psoriasis. Diagnostiquée en 2016, la jeune femme a passé des mois à essayer de camoufler sa maladie sous d'épaisses couches de fond de teint, en vain.

Son reflet, elle le fuyait. Et si sa douleur physique était minime, ses plaies intérieures, elles, ont fait beaucoup de dégâts. 

Certains psoriasis sont plus visibles que d'autres. C'est le cas de Claire qui est atteinte du "psoriasis en gouttes" comme on l'appelle. Mais le problème c'est qu'il apparaît vraiment sur une zone complètement au hasard et à n'importe quel moment !

Si aujourd'hui elle semble avoir un rapport apaisé avec son corps, le chemin a été long. Ce qui l'a aidée : trouver du réconfort sur les réseaux sociaux où de plus en plus de jeunes femmes posent leurs mots et leurs maux, à l'image de @psoriasis_thougts et @crustygirl_psoriasis qui n'hésitent pas à parler de l'impact psychologique 

4. Leur maladie, elles la voient aujourd'hui comme une œuvre d'art 

Malgré tout, ces jeunes femmes voient leur maladie aujourd'hui comme une "œuvre d'art en constant mouvement".

Grâce à leurs réseaux sociaux et à l'entraide qui y règne, elles ont pu faire la paix avec ces marques qui les rendent si uniques. 

"Le psoriasis, c'est une montagne russe émotionnelle et ça nous forge au quotidien. Nous apprenons et nous devenons plus forts", raconte Claire. Si aujourd'hui elle vit mieux son psoriasis, les jours où c'est plus difficile, elle n'hésite pas à se répéter ce qu'elle revendique à sa communauté : le mot "body glory".

À contrario, de nombreuses femmes semblent être en accord avec leur corps et réconciliées avec leur psoriasis, comme @crustygirl_psoriasis alias Yona qui n'a pas hésité à réaliser une séance photo pour mettre en avant ses plaques rouges : "J'avais envie que mes plaques claquent plus, qu'il y ait des paysages à voir, que l'œil ait des rochers à gravir en regardant ces images."

De belles paroles qui ne sont pas sans rappeler @thatgirlpatches qui a joliment dit : "Un corps sans cicatrices est comme un ciel sans étoiles."

 

 

Tags : beauté, beauté atypique, aimer son corps, Corps