Ce qui compte, c'est de se sentir bien dans sa peau, puis la beauté rayonne naturellement !

Alors que les tabous et les normes de la société se lèvent de plus en plus pour laisser place à une nouvelle génération qui prône plus d'égalité et de liberté ainsi que de diversité. Les concours de beauté, eux, sont également sur le chemin du changement. En effet, le concours le plus connu au monde a bien évolué.

Depuis 1920, le concours des Miss a élu les plus belles femmes de chaque pays et de l'univers. Des femmes fines aux grandes jambes et au sourire parfait pour représenter leur pays. Ces derniers temps, les choses se sont bousculées un peu plus avec Arielle Keil, femme transgenre de 26 ans, qui entre dans l'histoire, puisqu'elle a été couronnée Miss Intercontinental Nouvelle-Zélande 2020.

C'est en 2017 qu'elle entame sa transition pour devenir une femme. Fortement critiquée par son entourage et sa famille très traditionnelle, elle décide de quitter sa maison et de s'inscrire au concours de Miss pour montrer que la beauté ne possède pas de sexe. "J’avais déjà passé les premières années de ma vie dans le mauvais corps, je ne voulais pas non plus gâcher ma vingtaine dans le mauvais corps. Cette façon de penser m’a vraiment aidée à faire mon coming out auprès de mes parents, car je savais que, quelle que soit leur réaction, c’était quelque chose que je devais faire pour moi-même", raconte-t-elle pour le quotidien Metro.

Cette reine de beauté se dit fière de rentrer dans l'histoire et de "voir sur le visage de mon père qu’il est fier de moi", dit-elle. Elle montre un message d'espoir et de force avec cette couronne. "Je dirais à tous les Philippins qui vivent quelque chose de similaire de rester toujours fidèles à eux-mêmes. Ne laissez jamais les opinions des gens diluer votre âme en tant que personne. Vous n’avez qu’une seule vie, vivez-la selon vos conditions !"

Même s'il reste des pays où le concours n'est pas encore ouvert aux personnes ayant changé de sexe, la diversité est en marche pour beaucoup d'autres pays dans le monde ainsi que pour toutes les communautés, dont la communauté LGBTQ+

Enjoy, 

Les Éclaireuses

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil

 

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil

 

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil

 

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil

 

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil

 

Source Photo : Arielle Keil Source Photo : Arielle Keil