Shahad Salman, Mara Martin, Hari Nef... Ces noms ne vous disent peut-être rien et pourtant, ils ont réussi à faire craquer l'industrie de la mode et à susciter l'intérêt du monde entier.

La raison ? Tous ces mannequins ont une beauté atypique et cela fait mouche dans une industrie réputée pas très inclusive.

Depuis quelques années, les standards de beauté et autres codes sont pas mal bousculés par l'arrivée de ces nouveaux visages : pas de silhouette filiforme, leur peau présente des irrégularités, certaines sont même amputées, mais ces personnes ont fait de leur différence un atout pour s'imposer dans un univers qui, on le sait, reste difficile.

Chacune de ces femmes dont on va vous parler est devenue mannequin grâce à leur physique atypique et ce sont elles qui, pour nous, aujourd'hui, représentent le mieux notre société. Une société qui se veut ouverte à plus de diversité.

Véritables sources d'inspiration, ces femmes ont fait de leurs faiblesses leur plus belle force et sont maintenant convoitées par moult créateurs avides de trouver en elles une muse.

Découvrez vite ces 10 mannequins qui révolutionnent l'industrie de la mode !

Enjoy,

Les Éclaireuses 

1. Shahad Salman

Shahad Salman est un mannequin de 25 ans qui, inspirée par le succès de Winnie Harlow elle aussi atteinte de vitiligo, se lance à son tour dans une carrière de mannequin.

"Il est très important de défier les stéréotypes", raconte-t-elle, "et d'avoir confiance en soi aussi. C'est l'une de mes caractéristiques les plus fortes. Savoir que je peux être une source d'inspiration pour les gens m'a beaucoup aidée. "


2. Mara Martin

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mara Martin (@_maramartin_)

Mara Martin a fait la une des magazines pour avoir défilé tout en allaitant sa petite fille : "Je suis tellement reconnaissante de pouvoir partager ce message et, espérons-le, normaliser l'allaitement maternel et montrer aux autres que les femmes PEUVENT TOUT FAIRE !", raconte le mannequin quelques jours après le défilé organisé par le magazine Sports Illustrated.

3. Hari Nef

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @harinef

À 30 ans, Hari Nef est le mannequin trans à suivre, elle est même le symbole de la transidentité, car elle a été la première à apparaître sur la couverture d'un magazine de mode britannique. Originaire du Massachusetts, elle est à la fois écrivaine, actrice ("Transparent" et "You"), mannequin et elle a même été chroniqueuse pour Vice et The Adult.

2015 signe l'année de ses premiers défilés, elle signe chez IMG, une grosse agence dont elle sera le premier modèle transgenre.

4. Jillian Mercado

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par jillian mercado (@jillianmercado)

Atteinte de dystrophie musculaire, Jillian Mercado bouscule l'industrie de la mode pour être l'un des rares mannequins professionnels à présenter un handicap physique et à se déplacer en fauteuil roulant.

Mais de ce handicap, elle en a fait une force pour atteindre ses objectifs de carrière. Aujourd'hui, elle utilise sa notoriété sur les réseaux sociaux et dans les médias de mode féminine pour sensibiliser aux handicaps et pour une plus grande représentation des personnes atteintes d'un handicap.

5. Kate Grant

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kate Grant (@kategrantmodel)

Kate Grant, atteinte de trisomie 21, bouscule l'univers de la beauté en devenant l'ambassadrice de la marque Benefit Cosmetics. Elle est également la première mannequin souffrant du syndrome de Down à signer avec une agence de mannequins en Irlande du Nord l'année dernière.

Sa carrière, c'est à l'âge de 19 ans qu'elle commence véritablement, en remportant un concours de beauté. À partir de là, elle défile pour la Fashion Week de Londres.

C'est désormais un symbole d'inclusivité dans l'industrie de la mode : "J'utilise ma plateforme pour sensibiliser à l'inclusion des personnes handicapées ou ayant une incapacité. J'utilise ma voix pour les gens qui ne peuvent pas avoir de voix." 

6. Nyome Nicholas-Williams

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nyome Nicholas - Williams (@curvynyome)

Nyome Nicholas-Williams est un mannequin grande taille qui milite fermement pour le mouvement body positive. Elle est également connue pour avoir réussi à faire changer le règlement d'Instagram sur la nudité. Et aujourd'hui, elle continue de se battre contre l'algorithme du réseau social afin qu'apparaissent autant de corps noirs que de corps blancs.

À côté de son travail dans l'industrie de la beauté et de la mode, elle utilise sa popularité pour de très bonnes causes : elle est par exemple l'ambassadrice d'une organisation à but non lucratif qui se consacre à mettre fin à l'itinérance.

7. Lauren Wasser

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lauren Wasser (@theimpossiblemuse)

Lauren Wasser a 24 ans lorsque sa vie bascule. Amputée à cause d'un tampon, elle finira par perdre son autre jambe.

Elle est l'une des porte-paroles les plus actives sur le sujet du SCT - le syndrome du choc toxique lié au port de tampons - dont elle a été victime. Depuis, elle communique autour de ce phénomène encore méconnu par les femmes, elle fait circuler des messages de prévention et elle se bat pour que les fabricants de tampons mettent en garde leurs clientes sur les effets possibles du port de ceux-ci.

Aujourd'hui, elle participe à de célèbres défilés avec ses jambes prothétiques dorées.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

8. Jeyza Gary

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jeyźa Kaelani (@lyricallydiverse)

Atteinte d'une maladie de la peau appelée ichtyose lamellaire, c'est-à-dire une maladie de la kératinisation caractérisée par la présence de grandes squames sur tout le corps, la jeune femme perd sa peau toutes les deux semaines environ. Mais de sa différence, elle a réussi à en faire une force en devenant la première mannequin à défiler pour de célèbres créateurs malgré son problème de peau.

9. Maeva Giani Marshall

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maeva Giani Marshall (@maevamarshall)

Ses taches, elle en a fait sa plus grande force. 

Une douleur à la jambe, puis une paralysie, le mannequin franco-italien, âgé de 20 ans à ce moment-là, passe une semaine à l'hôpital sans que les médecins ne déterminent un diagnostic. Elle retourne chez elle, en fauteuil roulant, shootée par un traitement médicamenteux qui entraînera plus tard une surproduction de mélanine et l'apparition de ses taches sur le visage.

Moquée, montrée du doigt, rejetée, elle décide en 2016 de devenir mannequin afin de faire bouger les choses dans la mode et d’aider les femmes à s’accepter telles qu’elles sont. "Aujourd’hui mes taches, je les aime d’amour : ma famille, mon copain, mes amis, m’aident à me sentir aimée, jolie, fière. Elles sont comme un tatouage qui raconte mon histoire."

10. Melanie Gaydos

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Flaminia Fanale (@flaminia_fanale)

Melanie Gaydos est atteinte de ce qu'on appelle une dysplasie ectodermique : c'est une maladie génétique qui affecte la croissance des cheveux, des cils, des sourcils, des ongles, des dents, de la peau et des glandes sudoripares. 

Elle est aujourd'hui l'un des mannequins les plus demandés dans l'univers de la mode.

 

Tags : aimer son corps, BodyGlory