La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.
Qu'est-ce la beauté et qui a le pouvoir de décider de ce qui est beau et de ce qui ne l'est pas ? Le temps de la dictature des grands magazines de mode comme Vogue est révolu. Mieux encore, les mannequins qui règnent sur les podiums de la Fashion Week de Paris, New York et du reste du monde ne sont plus les uniques références en matière de beauté.
Aujourd'hui de nouvelles interprétations de la beauté émergent et ceux grâce aux réseaux sociaux comme Instagram. Les femmes ne sont plus obligées de s'adapter à un seul type de beauté et certaines femmes considérées comme en dehors des normes, sont aujourd'hui plébiscitées pour leur beauté atypique. Par exemple, Winnie Harlow est devenue un mannequin à succès grâce à sa maladie de peau : le vitiligo, une maladie qui se manifeste par un manque de mélanine dans certaines parties de son visage et de son corps.
De nos jours, la maladie n'est plus synonyme de laideur, et des femmes atteintes de maladies graves comme le cancer le prouvent.
La couleur de peau, la forme du corps et du visage en sont plus des caractéristiques qui définissent la beauté. Le monde de la mode l'a bien compris et commence à intégrer des hommes et des femmes au physique atypique.
Si Instagram est une plateforme parfois problématique sur certains points, comme l'image du corps qu'elle prône. Il faut avouer que l'image de la beauté a beaucoup changé grâce à cette plateforme.

Aujourd'hui on va parler de ces femmes qui portent le mouvement de la beauté atypique. Mannequins, survivante de maladies comme le cancer, elles ont toutes un enseignement précieux à nous partager.

1. Qu'est-ce qu'une beauté atypique ?


2. Combien de types de beautés atypiques existent-ils ?


3. Qui sont les nouvelles ambassadrices du mouvement beauté atypique ?