Quand les vergetures deviennent des œuvres d’art, les femmes sourient.

A coup de pinceaux et de paillettes, une artiste espagnole d’à peine 21 ans a souhaité rendre belles les « imperfections » féminines. Sorte de revanche contre la société espagnole, la positive body attitude que défend Cinta Tort Cartró n’a jamais aussi forte et actuelle.

Parce que toutes les femmes sont fatiguées d’avoir à cacher des formes et des « défauts » qu’on leur décrit comme honteux, l’artiste a choisi de les prendre à l’opposé, de les transformer à sa sauce. Si bien que les vergetures deviennent de jolies zébrures multicolores et les règles prennent un tournant très glamour lorsqu’elles sont réinterprétées avec des paillettes. Gage de confiance en soi, les œuvres de l’espagnole rappellent à toutes les citoyennes du monde que nous sommes faites de la même manière, que tous les corps sont beaux.

Il faut dire que l'idée ne sort pas non plus de nulle part. Dans la petite ville, proche de Barcelone, dont est originaire Cinta, les femmes sont souvent victimes d’agressions verbales et physique. Lasse de ce constat, l’art a été une manière, pour cette jeune femme engagée, de réagir et d’ouvrir le débat sans avoir à sortir les poings.

D'autant qu'au quotidien, l’ode au féminisme prend de l’ampleur. Les femmes sortent, et osent de plus en plus faire part de leurs opinions. D’ailleurs, ce mouvement planétaire se confirme sur l’Instagram de Cinta avec presque 23 000 abonnements à la page de l’artiste.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Photo de couverture : @zinteta