Dans le genre vengeance mortelle, cette femme avait trouvé un moyen béton, car non seulement le fait de cacher des aiguilles à coudre dans des fraises dès début septembre a causé une panique dans le monde entier dû au nombre important de personnes hospitalisées, mais d'autres personnes n'ont rien trouvé de mieux que de l'imiter à travers l'Australie, en Nouvelle-Zélande mais aussi à Singapour ! Il y a des gens qui ont vraiment du temps à perdre...

Heureusement, la police australienne a pris l'affaire très au sérieux et a mené l'enquête d'arrache-pied depuis. Coup de chance, une empreinte ADN a été retrouvée sur l'une des fraises contaminées et a mené les inspecteurs à cette femme, qui travaillait dans une coopérative de fruits dans le Queensland et qui était apparemment mécontente de ses conditions de travail et qui avait alors juré vengeance. Pour tous ses actes, elle encourt une peine de 10 ans de prison ferme... Personnellement, nous, on se contenterait de faire la tronche en arrivant le lundi matin, mais elle a décidé d'amener le jeu à un tout autre niveau ! 

Les Éclaireuses

 

-