Bernard Norman Barwin, un médecin de la clinique d’Ottawa spécialisé en fertilité, a été radié de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario. Durant 30 ans, il a utilisé son sperme ou celui de donneurs inconnus afin d’inséminer des femmes. Entre 50 et 100 enfants sont nés de ces pratiques.

Barwin a déjà été sanctionné en 2013 pour avoir inséminé artificiellement plusieurs femmes avec le mauvais sperme de donneur. Ces énormes fautes professionnelles ont éclaté au grand jour, en 2016, lorsque Rebecca Dixon fait des recherches sur son ADN après avoir découvert qu’elle était atteinte de la maladie génétique cœliaque inexistante chez ses parents. Son père biologique est M. Barwin. Elle a, à ce jour, retrouvé 15 demi-frères et demi-sœurs.

Cet ancien médecin a trahi la confiance de ses patients à de nombreuses reprises. Des familles entières sont traumatisées en ayant subi des dommages irréparables. Dans 11 cas, M. Barwin a inséminé les futures mères avec son propre sperme. L’Ordre estime à ce jour que M. Barwin a engendré au moins 51 enfants avec son sperme ou avec celui de donneurs que les couples n’avaient pas choisis.

Rebecca Dixon se dit satisfaite de la radiation de M. Barwin. Elle espère néanmoins que les lois sur l’insémination artificielle seront mieux encadrées et surveillées.

Les Éclaireuses