Un auxiliaire de vie de 26 ans a été mis en examen après avoir reconnu le viol d'une fillette lourdement handicapée mentale de 4 ans à laquelle il prodiguait des soins à domicile près de Strasbourg.

Alors que les soins étaient habituellement effectués en binôme à la fillette, cet auxiliaire de vie s'est retrouvé ce jour-là seul avec l'enfant et en aurait profité pour abuser d'elle.

L'auxiliaire de vie a confié son crime à sa psychiatre, qui a dénoncé les faits à la police strasbourgeoise. Suspecté, il leur a à son tour « révélé spontanément » les faits. L'enfant, qui présente un lourd retard mental, n'a pas pu être entendu.

L'homme, qui ne présentait pas d'antécédents pour des faits similaires, a été mis en examen pour viol sur mineur de moins 15 ans et laissé en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué à l'AFP Alexandre Chevrier, procureur de la République adjoint.

Une obligation de soins ainsi qu'une interdiction d'exercer une activité, professionnelle ou bénévole, « impliquant un contact habituel avec un mineur » ont également été prononcées, a-t-il ajouté.

On pense très fort à cette petite fille et à sa famille durant cette épreuve.

Les Éclaireuses