Cette histoire aussi mignonne qu’insolite nous vient tout droit de Turquie.

Ibrahim Sedef, ingénieur agronome et passionné d’abeilles, a décidé d’en faire une activité à temps plein. Et si jusqu’à présent tout se déroulait sans encombre, un évènement inattendu est venu perturber sa production.

Depuis quelque temps, cet apiculteur turc se fait régulièrement dérober son miel par un ours un peu trop gourmand. Si dans un premier temps, il a souhaité renforcer la sécurité en optant pour des cages métalliques, il s’est vite rendu compte qu’elles ne feraient pas le poids face à cet ours affamé de son élixir doré préféré.

Ibrahim Sedef a alors préféré tirer profit de ces visites nocturnes et pense que le surveiller ainsi que le tester est une bien meilleure idée. Pour ça, il a installé 5 récipients remplis de 5 miels différents sur une table ainsi qu’une caméra. Résultat : l’ours ne s’est pas fait désirer et est rapidement venu pointer le bout de son nez !

Comme le rapporte le média turc DHA dans son reportage, l’apiculteur a réitéré l’expérience plusieurs soirs d’affilée en prenant soin de changer l’ordre des récipients et le résultat est sans appel, le miel favori de cet ours est celui d’Anzer. Celui-ci nécessite que les abeilles butinent plus de 500 sortes de fleurs de prairie, toutes différentes, pour un prix d’environ 300 euros le kilo. Voilà un animal qui a des goûts de luxe !

Enjoy,

Les Éclaireuses