Une bonne nouvelle pour l’environnement !

Les lignes aériennes intérieures en France, là où il existe une alternative en train en moins de deux heures et demie, seront supprimées. 

« Nous allons demander dans le cadre du plan de sauvetage d’Air France des conditions environnementales. Parmi ces conditions, c’est effectivement qu’Air France se retire des lignes, notamment vers Orly, pour lesquelles il existe une alternative ferroviaire à moins de deux heures et demie », a expliqué lundi 22 juin le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

La décision à propos les lignes concernées sera prise avec les régions, au retour de l’été. Les villes au départ d’Orly comme Lyon, Nantes ou Bordeaux seront donc concernées. 

Cette mesure s’appliquera à Air France, mais aussi à toutes les autres compagnies aériennes « puisqu'il n’est évidemment pas envisageable que des opérateurs, quels qu’ils soient, notamment low cost, viennent s’y insérer. »

En effet, en échange des aides accordées à Air France, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait déclaré le 4 mai que la compagnie devait devenir « la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement de la planète », en soulignant que cette mesure passerait donc par la suppression des lignes intérieures.

En ce qui concerne la suppression d’emplois dans le cadre d’un plan d’économies d’Air France, aucun chiffre n’a été avancé.

Enjoy,

Les Éclaireuses