Alors que la majorité des pays d’Europe impose le port du masque, la Suède opte pour une politique beaucoup moins stricte face au coronavirus. En effet, très peu d’habitants portent le masque pour faire les courses, dans les transports ou bien au travail.

Jenny Ohlsson, responsable d’une boutique proposant des masques colorés en tissu dans la capitale suédoise, s’exprime avec incompréhension : « Je trouve cela un peu étrange. En Suède, qui est un petit pays, ils pensent qu’ils savent mieux que le reste du monde ».

Le pays demande à chacun de « prendre ses responsabilités ». La population n’avait d’ailleurs subi aucun confinement. Cafés, bars restaurants et entreprises étaient maintenus.

Bien que la Suède était l’un des pays européens les plus touchés par le virus, comptant plus de 5800 morts et 84000 cas, les chiffres sont en baisse depuis juin.

L’épidémiologiste Anders Tegnell considère que le port du masque n’est pas une nécessité. Selon lui, mal utilisé ou bien mal manipulé, le masque pourrait également contaminer la personne qui le porte.

« Essayer de remplacer ces mesures par des masques ne fonctionnera pas », s’exprime-t-il. Il insiste sur la baisse des données et déclare que « plusieurs pays qui ont introduit les masques connaissent maintenant une forte recrudescence ».

Courant juin, une vingtaine de médecins et chercheurs ont signé une tribune dans le quotidien Aftonbladet pour demander à Anders Tegnell et à l’Agence de santé publique suédoise de reconsidérer la politique sanitaire et imposer le port des masques. Suite à cela, les autorités disent « garder un œil » sur la question et si c'est jugé nécessaire, de nouvelles mesures seront prises.

Cependant, si le taux de personnes touchées par le Covid-19 continue de diminuer, il se peut que la politique sanitaire reste inchangée.

Cette position fait réagir de nombreux épidémiologistes, notamment KK Cheng, épidémiologiste à l’Institut de recherche appliquée en santé de Birmingham. Il dénonce une logique « irresponsable » et « entêtée ».

Véritable partisan du port du masque, il ajoute que « si ceux qui pensent comme Anders Tegnell ont tort, cela coûte des vies, mais si moi, j’ai tort, quel dégât est-ce que cela fait ? ».

Les Éclaireuses