Les incendies en Australie ont décimé des milliers de kangourous, brisant ainsi des familles et laissant parfois de pauvres bébés kangourous orphelins.

Comme ces derniers ont pour habitude de se blottir dans la poche ventrale de leur maman à laquelle ils sont très dépendants, ils n’ont désormais plus aucun endroit pour se réfugier, se réchauffer et se sentir en sécurité.

Pour remédier à ce problème, la maison de couture française Germaine Guérin a eu une brillante idée : fabriquer des poches en tissu naturel pour substituer à leurs besoins.

Enjoy,

Les Éclaireuses