L’épidémie de coronavirus a fait bien des ravages dans le monde entier... Outre la maladie, les cas de disparitions ont aussi largement augmenté pendant le confinement.

C’est le cas du Pérou, où plus de 900 femmes ont disparu pendant les 3 mois et demi de confinement. Des chiffres en nette hausse, selon le défenseur du peuple. En effet, avant le confinement, 5 femmes disparaissaient par jour en moyenne dans le pays, un chiffre alarmant qui est désormais monté à 8. 

« Du 16 mars au 30 juin, on a signalé 915 femmes disparues au Pérou », a déclaré Eliana Revollar, la responsable des droits de la femme au sein de l'institution.« Nous devons savoir ce qui s'est passé avec elles », a ajouté Walter Gutiérrez, le défenseur du peuple.

De plus, parmi ce triste chiffre, on recense plus de 70% de mineures. Si certaines sont réapparues par la suite, de nombreuses sont toujours portées disparues.

« Il y a une résistance de la police à enquêter sur ces affaires. Nous exigeons que l'on mette en place un registre national des personnes disparues », a déclaré Eliana Revollar.

Pour rappel, 166 féminicides ont eu lieu au Pérou en 2019, dont un dixième avait été classé, dans un premier temps, comme une disparition.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : confinement