Elles ne peuvent pas laisser passer ça. Un signal d’alarme avait déjà été lancé en 2013, quand la situation est devenue intenable, quand toutes les huit heures, un rhinocéros meurt sous les coups des braconniers. Peu convaincues par les mesures de lutte existantes, les Black Mambas, une organisation de femmes indignées par cette barbarie, ont décidé d’intervenir. Un combat mené avec conviction et détermination contre la capture illégale et le massacre des rhinocéros dans cette région.

Pour les Black Mambas, impossible d’accepter ce commerce grandissant de la corne de rhinocéros, notamment en Asie. Bien qu’illégale en Afrique du Sud, la chasse aux rhinocéros a pris une ampleur considérable ces dernières années.

Vendu à des prix exorbitants, allant jusqu’à 250 000 dollars sur le marché noir, l’ivoire symbolise la richesse, un statut social élevé. À 60 000 dollars le kilo, les populations pauvres, habitant à proximité de la faune sauvage, y voient une opportunité de s’enrichir. Des bandes criminelles fleurissent d’année en année, au grand désespoir des Black Mambas, ces 20 femmes en tenue camouflage et petites protégées de l’écologiste Craig Spencer.

Enjoy,

Les Éclaireuses