On s'est toujours étonnées qu'un éléphant ait peur des souris, mais jamais du tourisme de masse sur son dos. Après tout jusqu'ici, on ne lui demande pas vraiment son avis. 

Soyons honnêtes, on a toutes rêvé au moins une fois de se balader à dos d'éléphant et de traverser les paysages cambodgiens en compagnie d'un animal extraordinairement... géant. Cela rajoute du piment aux vacances et deux trois belles photos de plus à ajouter sur Instagram. Cela dit, depuis 2018, Instagram lui-même prend position contre les balades à dos d'éléphant et filtre les recherches de ses utilisateurs afin de protéger les animaux des dérives touristiques.

Parmi ces paysages sauvages, le site archéologique d'Angkor est l'attraction touristique la plus prisée du royaume. Ce lieu chargé d'histoire renferme de nombreux temples qui sont la fierté du pays à tel point qu'ils sont directement représentés sur le drapeau national

Bref, revenons à nos moutons - enfin nos éléphants - et penchons-nous sur cette bonne nouvelle émise par les autorités cambodgiennes. C'est officiel, ces dernières s'engagent à mettre fin aux balades à dos d'éléphant à partir de début 2020. 

"L'utilisation des éléphants à des fins commerciales n'est plus appropriée" s'est exprimé Long Kosal, le porte-parole de l'autorité de gestion d’Angkor à l’AFP. La préservation des éléphants dans leur habitat naturel devient désormais la priorité numéro 1. De nouvelles activités touristiques seront donc créées autour de cela. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses