Pour faire face à la pandémie de coronavirus, la France est officiellement entrée en état d’urgence sanitaire pour deux mois, régime qui encadre le confinement et d'autres mesures restrictives des libertés.

Le parlement a adopté, dimanche 22 mars 2020, ce texte d’urgence pour faire face à l’épidémie du covid19 sur le modèle de l'état d'urgence prévu par une loi de 1955, et activé après les attentats de 2015. La loi a été publiée officiellement mardi 24 mars 2020 et ne pourra être prolongée que par l’adoption d’une nouvelle loi.

Ce nouveau régime prévoit donc des mesures limitant la liberté d'aller et venir, de réunion et d'entreprendre.

Le manquement des règles de confinement sera puni d'une amende de 135 euros, 1500 euros en cas de récidive « dans les 15 jours » et dans le cas de « quatre violations dans les trente jours », le délit sera « puni de 3700 euros d'amende et six mois de prison au maximum ».

Le Premier ministre Édouard Philippe incite donc à respecter très strictement ces consignes et a également prévenu les Français que la période de confinement pourrait durer encore quelques semaines.

Pour plus d’informations et si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement, en cliquant ici

Les Éclaireuses