D’après une étude menée à Wuhan, épicentre de la maladie, les personnes du groupe sanguin A seraient plus facilement touchées par le coronavirus que celles du groupe O.

En effet, malgré une présence plus forte du groupe sanguin O dans la population mondiale, c’est bien le groupe A qui est le plus présent parmi les malades.

Les universitaires ont comparé les données des patients infectés de Wuhan et révèlent que sur 206 personnes décédées, 85 étaient de type A, ce qui équivaut à 41 % de tous les décès

Cette étude n’a cependant pas encore été prouvée par d’autres spécialistes et les chercheurs ne sont pas encore en capacité d’expliquer pourquoi l’infection varie selon le groupe sanguin.

Les chercheurs soulignent néanmoins qu’un groupe d’études devraient bientôt s’appuyer plus sérieusement sur cette théorie.

Les Éclaireuses

Crédits : AP