Si certains sont confinés chez eux, d’autres ont décidé volontairement de se confiner… au bureau !

Ces le cas de ces 150 employés qui ont pris l’initiative de vivre en autarcie au sein de leur usine pour pouvoir continuer de fabriquer des masques de protection destinés au personnel soignant, tout en se protégeant.

Ainsi 110 femmes et 40 hommes dorment, mangent et travaillent dans les 5000 m2 de l’entrepôts, dont un médecin, des cuisiniers et le directeur. « Nous sommes les seuls à fabriquer pour les hôpitaux tunisiens, on ne peut pas prendre le risque de contaminer l'usine », explique Hamza Alouini, le directeur de Consomed.

« On s'entraide, confie Khaoula, une employée. Quand une personne se sent mal, nous essayons avec tout le monde de lui remonter le moral, la mettre dans une autre ambiance, parce qu'il y en a qui ont la nostalgie de leur famille. »

La journée de travail commence par l'hymne national. « Ça nous donne l'impression que nous sommes des soldats » au service des soignants, raconte Khaoula. Puis la production s'actionne : aux 8 heures de travail habituelles s'ajoutent des heures supplémentaires payées, là aussi, « sur la base du volontariat », dit Hamza Alouini. Pour beaucoup, la journée est longue : 10 à 12 heures par jour, grâce à des dérogations accordées par les autorités.

« Nous sommes tous motivés et convaincus, on pense avant tout à ceux qui manquent de protections », affirme Khaoula.

Un dortoir pour les hommes, différents dortoirs pour les femmes, selon les services, un espace pour jouer au football, aux cartes, et se détendre : tout semble avoir été prévu pour tenir un mois.

L'entreprise Consomed est la principale usine de production de matériel médical de la Tunisie, et l'un des plus importants sites d'Afrique. Les 240 employés fabriquent de nombreuses protections pour le personnel soignant, tels que des masques, charlottes et combinaisons stériles.

Les Éclaireuses

Crédit photo : Consomed
Crédit photo : Consomed
Crédit photo : Consomed