Excès de vitesse, oubli de clignotant ou encore portable au volant, d’après le baromètre annuel de la fondation Vinci Autoroutes publié mercredi, malgré une amélioration, les conducteurs français continuent d’avoir des comportements dangereux sur la route.

En effet, interrogés par Ipsos avant le confinement, les Français sont plus de 91% à admettre dépasser les limitations de vitesse, 72% à ne pas respecter les distances de sécurité, 57% à oublier de mettre leur clignotant ou encore 27% à envoyer des messages en conduisant.

Cependant, sur les 14 indicateurs listant les comportements dangereux au volant, seulement 3 sont en hausse incluant l’oubli de ceinture et la circulation sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute.

« Il y a toujours un nombre très élevé de comportements qui sont vraiment dangereux et trop nombreux pour espérer un vrai gain en matière de sécurité », a déclaré la déléguée générale de la fondation Vinci Autoroutes, Bernadette Moreau.

Par ailleurs, « même si les conducteurs font peut-être davantage preuve de lucidité sur leur propre conduite, ils ont tendance à juger qu'ils conduisent bien, et à être plus sévères avec les autres », continue-t-elle. En général, les Français admettent quand même être beaucoup plus « nerveux, impulsifs ou agressifs » au volant que dans la vie quotidienne.

Également, l’injure est très en vogue au volant et notamment en Île-de-France, où le coup de klaxon est aussi très facile.

Au niveau européen, les Grecs ne sont pas en reste non plus, puisqu'ils remportent également la palme de l’incivilité, à contrario des Suédois plutôt bons élèves. 

Enjoy,

Les Éclaireuses