En Russie, Greenpeace a décidé de revisiter l’application FaceApp, mais de façon un peu moins ludique… Ça s’appelle EarthApp et comme son nom l’indique, ce ne sont pas des visages qu’ils vont nous montrer, mais bien des paysages. Un aperçu avant/après de l’état de notre planète pour bien nous en montrer la dégradation. 

Sur son compte Instagram, Greenpeace a publié une suite d’images FaceApp pour sensibiliser les internautes.

Ils ont essayé avec la ville de Saint-Pétersbourg et le résultat fait froid dans le dos, car elle serait complètement ravagée par les eaux. "Le changement climatique entraîne une élévation du niveau de la mer et une inondation des villes", explique l’ONG. 

Ils ont fait de même avec le grand lac Baïkal en Sibérie qui se trouverait métamorphosé, méconnaissable, car à l’inverse de la ville de Saint-Pétersbourg, il n’y aurait plus la présence d’une seule goutte d’eau.

Pour le Pôle Nord, malheureusement, le pire est à attendre. Le climat risque d’augmenter de 5,5 degrés en 50 ans, la région se retrouvera ainsi privée de son manteau blanc et enfouie sous les eaux…

Même constat pour Sotchi, connue pour son domaine skiable gigantesque : on peut oublier les sports de glisse dans les années à venir.

Plus d’eau non plus à Moscou dans une cinquantaine d’années, nous disent les photos.

"Pour voir votre portrait 'âgé' dans l’application, il vous faut seulement 5 à 10 secondes. Il en faut autant pour aider notre planète, car elle peut vraiment beaucoup changer avec le changement climatique", écrit Greenpeace.

Les Éclaireuses