Selon le système de santé britannique, il pourrait y avoir un lien entre les symptômes inflammatoires apparus récemment chez certains enfants et le coronavirus.

En effet, ces derniers jours, plusieurs enfants du pays sont tombés gravement malades, les obligeant à être placés en soins intensifs. En France, 15 cas d’enfants de 8 à 15 ans auraient été recensés dans les trois grands services hospitaliers de la capitale.

« À l'hôpital Trousseau, nous en avons constaté trois en dix jours, contre deux ou trois par an habituellement », affirme le chef de service de la réanimation pédiatrique de l'hôpital Trousseau, le Professeur Pierre-Louis Léger. « À Necker, c'est plus d'une dizaine et à l'hôpital Robert Debré, trois ou quatre. Selon le professeur, ce bilan est jugé totalement anormal pour la période.

Les jeunes patients pourraient être atteints de myocardite, une inflammation du tissu musculaire du cœur qui peut conduire à des défaillances cardiaques chez les jeunes patients, une maladie qui pourtant touche normalement les enfants en bas âge. Un constat alarmant, puisque les médecins craignent que ces symptômes soient la conséquence du covid-19. En effet, la majorité de ces enfants sont ou ont été atteints par la maladie.

« Cela nous interroge. Notre hypothèse, c'est que cela serait une maladie secondaire au Covid-19, comme une conséquence d'une infection souvent passée inaperçue. Un phénomène inflammatoire à retardement », ajoute-t-il.

Ce lundi, les médecins ont alerté Santé publique France pour leur soumettre ce constat dont rien n'a été encore confirmé puisque ces formes graves restent toujours exceptionnelles.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : enfant, covid