Souvent laissées de côté, les personnes sans domicile fixe sont encore trop nombreuses dans les rues, n’ayant jusqu’à présent pas eu d’endroit vers lesquels se réfugier. Certaines, totalement « coupées du monde », n’ont même pas connaissance de l’état actuel de la situation française et mondiale…

Mais depuis plusieurs jours, les chambres d’hôtel se sont transformées en chambres de confinement pour eux. « Le gouvernement est en lien avec les associations pour mettre à l'abri les personnes sans-abri dans des conditions spécifiques », durant la crise sanitaire du coronavirus.

Plusieurs centres avec des chambres individuelles ont été réquisitionnés par l’État pour loger des personnes dans la rue, ainsi que des chambres d'hôtel. 270 autres « seront ouvertes avant la fin de la semaine », a déclaré le ministre du logement tandis que le « le groupe Accor propose également près de 600 places d'hôtel dans toute la France ».

« Tous les soirs, plus de 155 000 personnes dorment dans les centres, mais il y en a d'autres à la rue (…), on privilégie au maximum les sites avec chambres individuelles », a expliqué Julien Denormandie. « Une enveloppe de 50 millions d'euros a été ouverte. La solidarité ne doit pas être victime du Covid-19 », a -t-il insisté.

Les Éclaireuses