En pleine pandémie du coronavirus, beaucoup de mamans sont inquiètes au sujet de leur grossesse, mais également au sujet de l’accouchement et on les comprend !

Un moment déjà très stressant en temps normal qui peut le devenir encore davantage puisque certaines maternités - qui répondent à des règles d’hygiène très strictes concernant la crise sanitaire - remettent en cause la présence du papa durant ce moment.

Si certaines d’entre elles acceptent encore les futurs pères en salle de naissance, leur accompagnement est strictement encadré et diffère d’une maternité à l’autre, car il dépend de leur structure et du parcours de soin qui y est défini.

Pourtant, la présence du papa est fortement conseillée par le CNGOF (Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français) qui recommande aux maternités d’accepter la personne accompagnante en salle d’accouchement avec un accès sous condition afin de limiter les risques de propagation du Covid-19.

Le dernier communiqué précise les nouvelles règles :

- Pas de sortie du père de la salle pendant toute la durée de l’accouchement sous aucun prétexte (boire, manger, fumer…). En cas de sortie , il doit quitter définitivement l’hôpital.

- Le père doit sonner pour aller aux toilettes.

- Prévoir dans le sac d’accouchement des aliments type barres de céréales, biscuits… Un repas sera proposé dans la mesure du possible.

- Le père ne peut pas accéder aux services d’hospitalisation. Son départ se fait à H2 et il revient pour chercher sa conjointe.

Dans le but de protéger la mère, l’enfant et le personnel soignant, le CNGOF préconise également de ne pas autoriser les visites de l’extérieur durant le temps de l’hospitalisation.

Une nouvelle qui devrait rassurer les futures mamans !

Les Éclaireuses