En Italie, les autorités avertissent qu’il sera bientôt impossible de traiter tous les patients infectés par le virus en soins intensifs

En effet, alors que le coronavirus continue de se propager partout dans le pays et dans le monde, la capacité de soins intensifs, elle, reste insuffisante. Comme le décrivent les médecins, les hôpitaux sont déjà submergés par la crise sanitaire.

Les responsables de la protection civile commencent à avertir qu’il sera donc nécessaire d’appliquer des critères pour l’accès aux traitements intensifs si le nombre de patients continue d’augmenter. Dans un document, ces potentiels critères commencent à émerger.

« S’il devient impossible de fournir à tous les patients des services de soins intensifs, il sera nécessaire d’appliquer des critères d’accès aux traitements intensifs, qui dépendront des ressources disponibles », peut-on lire dans le document.

Il serait donc possible que les victimes du coronavirus se voient refuser l'accès aux soins intensifs si elles sont âgées de 80 ans et plus ou en trop mauvaise santé.

Une simple hypothèse pour l’instant, mais qui pourrait être appliquée si malheureusement la solution ne s’améliore pas d’ici là.

Le Premier ministre Giuseppe Conte a averti, il y a quelques jours, que le pays entrait dans ses semaines les plus risquées et que le pic de l’épidémie n’avait pas encore été atteint.

En France, l’heure du confinement a sonné pour les deux prochaines semaines au minimum. Une période particulière, mais nécessaire pour la santé de tous.

Pour répondre à toutes vos questions sur le coronavirus et en savoir plus sur les règles à mettre en application, rendez-vous sur le site du gouvernement en cliquant ici.

Les Éclaireuses