Il y a des jours que l’on aimerait entamer du bon côté, mais l’actualité en a décidé autrement.

L’association Rewild, qui regroupe sept ONG, a publié vendredi sur sa page Facebook les résultats de l’autopsie pratiquée sur le rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan.

Réalisé le 2 janvier par la clinique vétérinaire des sept chapelles à Guidel, l’examen de l’animal révèle « la présence de lésions buccales sévères qui empêchaient Jacob de s’alimenter correctement » ainsi qu’ « une cachexie avancée (affaiblissement profond de l’organisme, perte de poids, fatigue, atrophie musculaire), liée à une dénutrition très importante, avec absence totale de réserve graisseuse ».

Jacob qui s’est éteint le 31 décembre dernier était un rhinocéros de 28 ans. Selon l’ONG, qui a récemment acquis le zoo grâce à une importante collecte de fonds, « Jacob est donc littéralement mort de faim et de fatigue, considéré comme un vieillard avant l’âge ».

« Il aura vécu toute sa vie dans un climat inadapté à ses besoins, avec une nourriture inadaptée à ses besoins et dans un état de faiblesse et de souffrance directement induit par ses conditions de rhinocéros captif », ajoute l’association sur sa page Facebook.

Les Éclaireuses