À travers le monde, la course est lancée entre groupes pharmaceutiques et laboratoires de recherche pour trouver vaccins et traitements contre le Covid19.

Jennifer Haller, une Américaine de 43 ans, est la première personne à s’être fait injecter le premier vaccin expérimental contre le coronavirus.

Ce premier essai a eu lieu, lundi 16 mars, à la clinique de Seattle.

En bonne santé, cette maman de deux enfants s’est donc portée volontaire pour recevoir la toute première injection du vaccin contre le Covid19.

« Tout le monde se sent impuissant en ce moment et je voulais faire quelque chose pour aider, pour sauver des vies », a-t-elle déclaré.

Jennifer Haller ne sera pas la seule personne à y avoir droit. Au total, 45 autres adultes se feront injecter le vaccin, de son vrai nom : mRNA-1273. Développée par des scientifiques des NIH et de l'entreprise de biotechnologies Moderna, basée à Cambridge dans l'État du Massachusetts, cette injection a été développée en un temps record quelques semaines seulement après que le virus venu de Chine ait traversé le monde.

« Le vaccin ne contient pas le virus en lui-même, mais un code génétique qui fait fabriquer à notre organisme une protéine pour nous immuniser », explique Docteur Lisa Jackson. 

Le test ne s’arrête pas là, après l’injection, une deuxième leur sera administrée le mois suivant et les patients seront ensuite observés pendant quelques mois pour évaluer l’efficacité et la sécurité de ce vaccin. Même si l’essai se révèle concluant, il faudra attendre plus d’un an avant que le vaccin soit disponible.

Une bonne nouvelle qui, on espère, nous aidera à lutter contre le coronavirus.

En France, pour répondre à toutes vos questions sur le coronavirus et en savoir plus sur les règles à mettre en application, rendez-vous sur le site du gouvernement en cliquant ici.

Les Éclaireuses

Crédits : Associated Press Photo
Crédits : Associated Press Photo
Crédits : Associated Press Photo