À cent ans, Amélie Barezzani a fabriqué plus de 200 masques pour les offrir à la Croix-Rouge !

Originaire de Lombardie, une région d’Italie très touchée par le coronavirus, cette couturière de profession continue d’utiliser sa machine à coudre pendant cette période difficile, pour aider la Croix-Rouge et la population locale.

« Je veux rendre service. J'ai toujours eu l'habitude de travailler, alors je continue. Je suis contente de me rendre utile en fabriquant ces masques. J'ai toujours eu du courage et surtout le moral », a-t-elle déclaré.

Cette centenaire qui réside à Cran-Gevrier en Haute-Savoie chez son fils Jean, âgé de 74 ans, a installé son atelier dans un coin du salon. Aidée par sa belle-fille Paulette, elles fabriquent ensemble une quantité impressionnante de masques !  

Pour Amélie, il est important de faire preuve de générosité pendant le confinement et fabriquer des masques est aussi un très bon moyen de s’occuper.

« Tant que j'aurai les yeux ouverts, je continuerai à travailler. À 100 ans, j'ai encore toute ma tête et mes jambes. Et je veux vivre encore longtemps. Actuellement, avec le confinement, je me sens un peu prisonnière. »

Après avoir fait ce don à la Croix-Rouge, elle réalisera, à la demande du maire d'Annecy, de nombreux masques en tissu pour protéger la population locale.

Un bel exemple à suivre,

Enjoy,

Les Éclaireuses