Imaginez (ça ne va pas être trop compliqué, on a toutes connu cette situation) : vous enfilez vos chaussures et sortez de chez vous avant de vous apercevoir 20 minutes plus tard que vous avez déjà mal aux pieds.

Ouch les ampoules, aïe les vilains frottements… Vous saviez bien que vous auriez mieux fait de miser sur une autre paire !

Et si seulement il n’y avait que la douleur du moment… Mais malheureusement, porter des chaussures inconfortables peut aussi faire courir de plus grands risques à nos petons. Comprenez des dommages à long terme.

Et si vous pensiez d’instinct que les talons hauts étaient nos pires ennemis, détrompez-vous ! Selon le podologue Robert Khorramian, le pire du pire résiderait dans… Les ballerines ! (Décidemment, ces petits souliers ne trouvent grâce aux yeux de personne.)

La raison du délit ? Ces chaussures sans véritable structure n’offriraient pas assez de soutien et marcher trop longtemps avec risquerait de « causer une névrome de Morton et une fasciite plantaire » et de « détruire le tissu adipeux sous les pieds ». Ce qui entrainerait donc cors et callosités. On ne sait pas vous, mais nous, rien qu’à entendre ces mots barbares, on a déjà mal !

Mais les ballerines ne seraient pas les seules chaussures problématiques. Selon Khorramian, il faudrait également éviter de porter des tongs qui peuvent causer des blessures, ainsi que des chaussures pointues qui « peuvent également causer des cors et des cloques en raison du manque de circulation vers les orteils ».

Pour préserver vos gentils petits pieds, une seule solution donc : les chouchouter avec des chaussures moelleuses et pas trop serrées. Et si, par le plus grand des hasards, vous étiez, malgré tout, une amatrice de ballerines, on vous recommande d’emporter un grand cabas avec une paire de chaussures de remplacement pour ne pas les porter toute la journée.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-