"Chéri(e), on regarde quoi ce soir ?" 

Après des heures de dispute, car ni l'un(e) ni l'autre ne sait quoi faire à dîner, dès le moment où il est l'heure de se relaxer, la discorde est d'autant plus grande aussitôt la télécommande dans les mains et la TV prête à être allumée. 

Allez, pas de raison de faire écran à part. On a zappé sur toutes les chaînes, feuilleté tous les programmes TV et admiré toutes les nouveautés de nos sites de streaming préférés, pour vous présenter la série du moment : Le Bazar de la Charité, lancée lundi dernier sur TF1 et qui débarquera sur Netflix le 20 décembre prochain !

C'était un énorme enjeu pour la Une après avoir dépensé un budget important pour la réalisation de cette mini-série, à 2 millions d'euros l'épisode. La chaîne a tout miser sur cette série dramatique historique française, est-ce réussi ?

Mais tout d'abord, Le Bazar de la charité, c'est quoi ? C'est une série inspirée du fameux incendie de 1897 qui a ôté la vie de 120 personnes, principalement des femmes. Il ne s'agit pas d'un documentaire, mais d'une fiction qui suit l'histoire de 3 femmes différentes dont le destin va bousculer cette fameuse nuit : Adrienne de Lenverpré (Audrey Fleurot), une femme fortunée sous le joug d'un mari violent, Alice de Jeansin (Camille Lou) et sa bonne Rose Rivière (Julie de Bona). 

Sans plus attendre, voici 5 bonnes raisons de regarder "Le Bazar de la Charité", disponible sur MYTF1 depuis le 18 novembre.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Série inspirée de faits réels

- 

Si la série est complètement fictionnelle, elle est pourtant basée sur un événement historique : l'incendie du Bazar de la charité, un lieu de bienfaisance très fréquenté, en 1897, à Paris. Cet incendie a coûté la vie de 120 personnes, principalement des femmes. C'est un parti pris intéressant de vouloir créer une fiction à partir d'un événement historique et de s'éloigner de l'aspect documentaire.  

 

2.  Un premier épisode éprouvant 

- 

Dès le premier épisode, on est aspirée par le décor et les costumes de l'époque très bien réalisés, on redécouvre Paris au XIXème siècle qui va se retrouver chamboulée dès l'incendie, qui occupe l'épisode. En 30 minutes, le feu a tout détruit. C'est le même rythme adopté dans l'épisode qui vous prend aux tripes. L'épisode est anxiogène et très éprouvant, ce qui signe un excellent début pour la mini-série. 

 

3. Une mise en scène impeccable

- 

Quand une chaîne française s'investit comme il faut avec le budget nécessaire, on le remarque tout de suite ! Les décors sont soigneusement travaillés, les costumes également. Tout semble d'être d'époque, sauf le dialogue très moderne qui peut à la première écoute étonner, mais on le laisse de côté pour se focaliser sur l'histoire. 

 

4. Un casting que l'on connait bien

- 

Quel plaisir de voir Audrey Fleurot, Camille Lou et Julie de Bona faire l'affiche de cette mini-série ! Ces 3 actrices géniales interprètent les 3 héroïnes de la mini-série. On est ravies de les revoir, mais on ne va pas vous mentir, on a eu un petit coup de coeur pour l'acteur Victor Meutelet... Il incarne le jeune anarchiste Victor qui sauve la belle Alice lors de l'incendie. 

 

5. Une belle réussite pour TF1

- 

Bravo à TF1 d'avoir pondu une excellente mini-série historique qui remporte la meilleure audience, en passant devant Plus Belle La Vie. Seraient-ils prêts à nous offrir davantage séries du même genre ? On n'est pas contre, même s’il y a de petits détails à revoir. En attendant, si vous n'avez toujours pas craqué pour dévorer Le Bazar de la Charité, on vous laisse la bande-annonce !