'Le mariage de mon meilleur ami' compte parmi les meilleures comédies romantiques au monde. Quelle que soit notre génération, ce film nous a toutes marquées, et l'on s'en souvient comme si c'était hier.

Pour notre plus grande joie, le magazine "Entertainment Weekly" a dédié son dernier numéro au casting du film, et la couverture du magazine les réunit sur une seule et même photo.

Lors de l'interview, les quatre acteurs se sont ainsi confiés sur le tournage, et les quelques secrets qui y sont liés, avec humour et nostalgie.

Rupert Everett (alias George Downes) s'est rappelé ce fameux été 1996, quand a eu lieu le tournage du film événement : "Pour moi, c'était magique. La dernière fois que j'ai vu le film, le simple fait de penser à quel point cet été fut magique, m'a fait pleurer". 

Julia Roberts, qui interprétait quant à elle le rôle de Julianne Potter (la meilleure amie), a confié qu'elle 'avait décidé de jouer dans ce film car elle pensait qu'il était malin et drôle'. Elle aimait aussi toutes les actions physiques que la comédie impliquait comme 'le fait de devoir tomber à plusieurs répétitions sur Dermot Mulroney' (alias Michael O'Neal), a-t-elle avoué en rigolant.

Rupert Everett a néanmoins avoué avoir été très réticent au début, lorsqu'il a lu le script : "Quand j’ai eu le rôle, il y avait littéralement deux lignes dans le script". Ce qui l'a assez freiné au début avant, finalement, d'accepter le rôle.

Quant à la belle Cameron Diaz (Kimberly Wallace), elle a confié que 'le film l'a aidée à faire changer sa carrière positivement'.

Elle a également révélé une petite anecdote de tournage en avouant qu'elle était totalement 'terrifiée' lors du tournage de la scène mythique au karaoké, lorsqu'elle devait chanter 'I just don't know what to do whith myself'. 

Eh oui, aussi bien à l'écran que sur le tournage, l'actrice n'était pas du tout à l'aise.

C'est toujours bien de connaître l'envers du décor, surtout quand il s'agit d'un de nos films préférés !

Pour la peine, pourquoi ne pas se le repasser ce week-end ? Un bon vieux classique ne fait jamais de mal ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-

-