Soir de pleine lune, les loups seront de sortie...

L'épisode final promet d'être douleur et déception, il clôturera la série Game of Thrones et sera diffusé dimanche soir aux États-Unis. Un événement mondial qu'aucun téléspectateur du monde entier ne voudra manquer, de peur de se faire spoiler.

Selon une étude menée par le cabinet Workforce Institute, 11 millions d'Américains ne se rendront pas au travail lundi matin. Et non parce qu'ils auront tous une soirée en fin de semaine ou parce qu'ils seront malades, non. Mais bien à cause de Game of Thrones. Ils jugent que le final du show aura une conséquence sur leur qualité de travail et leur productivité le lendemain.

Et si, en France, on doit se lever avant l'aube pour pouvoir regarder l'épisode, nous aussi, nous pourrions souffrir d'une flémingite aiguë le lendemain matin. 

Le remède, disent-ils, serait le télétravail ou de gratter quelques heures de sommeil en arrivant un peu, voire beaucoup, en retard. Environ 2,9 millions d’Américains ont répondu qu'ils se rendront en retard au travail, et 3,4 millions qu’ils travailleront de chez eux alors que ce n'est pas une habitude.

D'après l'étude américaine, la série Game of Thrones n'est pas si mauvaise que ça.

Elle a des ondes positives sur l’environnement de travail. Les liens au sein des entreprises entre collègues et leurs managers se sont développés.

On le sait, vous aussi, vous essayez de trouver une excuse pour cette miraculeuse absence au travail, on ne vous en voudra pas, promis.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-