"Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés..." 

Ont vite été remplacés par "cachalots et baleines échoués... qui l'eût cru déplorent la perte de l'été, qui depuis s'en est allé..."

Alors qu'au début du mois, une baleine avait été retrouvée aux Philippines avec 40 kg de plastiques dans l'estomac, c'est au tour d'une femelle cachalot de 8 mètres de long de s'échouer en Sardaigne sur la plage de Porto Cerva, le 28 mars dernier. 

Le cétacé à dents présentant "des sacs-poubelle, des filets, des lignes de pêche, des tubes, un bidon de lessive encore identifiable avec sa marque et son code barre visible et d’autres objets non identifiables" et qui plus est enceinte n'a pas survécu. C'est ce que le président de l'organisation SeaMe, Luca Bittau, avait déclaré à CNN lors d'une entrevue. 

Face à la situation alarmante, le ministre italien de l'Environnement, Sergio Costa, s'est engagé d'un commun accord avec l'Union européenne à interdire d'ici 2021 la vente des plastiques à usage unique. De ce fait, il appelle la population à se mobiliser pour mener ensemble, la "guerre contre le plastique." Indigné, ce dernier a d'ailleurs fait promettre à la population que "l’Italie sera le premier pays à l’instaurer."

À la manière d'une autopsie, l'animal fait actuellement l'objet d'analyses toxicologiques complémentaires afin d'en savoir plus sur les causes réelles de son décès. 

L'océan n'est pas une poubelle ! Sauvez Willy !

Les Éclaireuses