On la connaît la rengaine du "j'ai besoin de personne"... Pourtant, ce serait mentir que de dire qu'on ne nourrit aucun espoir dès que l'on se rapproche d'un homme qui nous plaît. 

On ne le veut pas, mais c'est plus fort que nous. Notre carapace se fissure, et même si l'on ne laisse rien transparaître, on se met à rêver et à y croire un peu... Et ce n'est pas son apparence physique qui nous fait fondre, non. C'est l'espoir qu'on a vu en lui. L'espoir de pouvoir être aimée, telle qu'on est, et de construire un futur ensemble.

Certes, on sait se débrouiller seule. Certes, nous sommes fortes, nous avons du caractère, mais nous ne manquons pas de cœur. Il est temps de leur expliquer.

Les Éclaireuses

 

1. L'espoir d'un futur à deux

-

Ce n'est pas parce que nous avons connu des déceptions (de nombreuses déceptions...) qu'on a arrêté d'y croire. Notre fort caractère nous aide à nous protéger des gens, parce que nous savons de ce dont ils sont capables, mais nous n'avons jamais arrêté de croire en leur potentiel. On espère toujours pouvoir construire un futur à deux, surtout quand on se sent si complice et prête à être aimée d'un véritable amour. 

 

2. Une hypersensibilité bien cachée

-

Ce n'est pas parce qu'on a un fort caractère qu'on est incapable d'aimer. Au contraire, on aime souvent fort, vite. On nous a souvent dit que c'était trop, mais c'est juste que notre cœur est aussi entier que notre caractère. Et puis, au fond, si on a peur parfois, c'est surtout qu'on ressent les émotions de manière si vives que ça nous dépasse.

 

3. L'envie d'être aimée pour soi

-

Combien de fois a-t-on caché sa sensibilité, ses émotions, pour plaire? On a toujours envie de se sentir aimée, mais devant la complexité des relations, les plans foireux et les amourettes à sens uniques, on a préféré se construire de façon à se suffire à soi-même. Cela n'enlève pas l'envie d'être aimée pour soi, avec son caractère et sa sensibilité. 

 

4. Une recherche d'intimité

-

Il y a cette force, ce caractère, cette capacité à se débrouiller seule. Pourtant, on fond dès qu'il nous prend dans ses bras, quand il nous porte une attention. Et c'est ce qu'on désire par-dessus tout : partager et ressentir ! L'intimité ne se traduit pas par une couette partagée, mais par la possibilité d'être soi-même, "à nue", devant celui qu'on aime.

 

5. Un masque difficile à faire tomber

-

On sait qu'on en vaut la peine. On sait que notre caractère a son charme, et que notre capacité à aimer fera de nous une merveilleuse petite-amie. Pourtant, trouver quelqu'un qui soit capable de nous aimer dans notre entièreté est si compliqué, si triste parfois, qu'il nous est difficile de laisser tomber les armes et le masque.