Depuis l’an dernier, les restaurants au concept « mono-produit » fleurissent à Paris comme des fleurs au printemps !
Fan d’un plat en particulier ou d’un aliment dont vous ne vous lassez jamais, les restaurants de la Capitale (et d’ailleurs) prennent le parti de s’y consacrer entièrement. Salé comme sucré, il y en a pour tous les goûts. Des Ceviches d'Amérique du Sud aux Lasagnes italiennes en passant par le travail méticuleux du maïs ou du sarrasin, les restaurateurs parisiens nous gâtent
Ambiance chaleureuse, cadre sympa, service irréprochable, rien n'est laissé au hasard dans ces antres du mono-produit. La Team est partie découvrir pour vous ce que ce concept nous réserve dans l'assiette. Et elle a apprécié le voyage. À chaque lieu son coup de coeur. Maintenant à vous de vous laisser conquérir par ce qui se fait de mieux sur Paris en termes de restauration mono-produit !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Maison de la Poutine

La Maison de la Poutine c'est un petit morceau du Québec en plein coeur de Paris. Ce petit corner food qui arbore une couleur bleu nuit n'a volontairement pas associé son enseigne au rouge du Canada, car la Poutine est Québécoise ! 
Mais alors la Poutine, c'est quoi ? Beaucoup de frites, beaucoup de fromage en cubes, une sauce épicée aux ingrédients secrets et surtout beaucoup d'amour ! En plus de la Poutine classique, la maison parisienne propose également des variations un peu plus Healthy où les haricots verts dansent au milieu des frites et d'une sauce un peu plus légère créée pour l'occasion. Au-delà de la Poutine qui ravit tous les palets affamés, les gérants ont décidé de pousser l'expérience jusqu'au bout. Des boissons d'inspiration québecoise en passant par les desserts quasiment tous à base de sirop d'érable (tout droit importé du Canada !), vous traverserez l'océan atlantique sans même bouger de chez vous.

Comptez entre 10 et 12,50 € la Poutine seule. Le cuisinier propose également régulièrement à la carte une Poutine "spéciale" aux accents insoupçonnables pour lequel il faudra compter 14,50 €. Dernièrement, la Maison de la Poutine proposait à ses clients une version revisitée créole, vietnamienne ou encore romaine. Des formules avec boisson et dessert sont aussi disponibles de 12 à 15 €. 

Coup de <3 : La Poutine Légumineuse d'été qui contente à la fois nos envies de frites et de légumes verts ! Et mention spéciale pour la boisson artisanale au gingembre "1642".

 

2. Corn'R
 

Une publication partagée par Corn'R (@cornr_paris) le

Ce food corner ne peut pas mieux porter son nom. Un vrai petit coin de Paris qui sent bon le maïs. Chez Corn'R tout est fait à base de cette céréale ensoleillée, ou presque. D'abord implanté dans le 1er arrondissement vers Palais-Royal, Corn'R détient aujourd'hui son petit frère vers la rue de la Fayette. Moins grand, mais tout aussi accueillant, ce Corn'R propose du pain "fait maison" à base de la petite graine dorée et légèrement sucrée, ce qui n'est pas le cas du premier restaurant.
Boulgour de maïs, polenta de maïs, pain de maïs, chacun des plats proposés par Corn'R comporte un brin de maïs. Aujourd'hui, Julien Duboué, chef et star de la session 2014 de Top Chef, fondateur de ce petit coin food, ne souhaite pas particulièrement communiquer sur le côté "sans gluten" même si cela reste l'un des atouts principaux du maïs et de ses dérivés. L'important c'est de découvrir le maïs différemment et autrement que dans une boîte en métal les jours de fin de mois. 

Comptez entre 13 et 16 € pour des formules entrée, plat, dessert ou entrée, plat, dessert, boisson.

Coup de <3 : Le Filet de Merlu sur un lit de boulgour de maïs et leur cookie au chocolat noix et Pécan et farine de maïs.

 

3. La Gaufrerie

Ce petit corner de 30 couverts cache bien son jeu. Non loin de l'émulation de la célèbre rue des "Petits Carreaux", ce restaurant se positionne dans une transversale très calme et confortable. Un spot parfait pour un concept novateur qui allie gourmandise et originalité. Si la consommation colossale de cidre des clients rappelle une crêperie traditionnelle, cette gaufrerie se singularise clairement ! Loin de proposer uniquement des gaufres nature à garniture salée, le propriétaire des lieux a souhaité décliner son produit autant que faire se peut. Avec des farines aromatisées tout droit venues d'Italie, il concocte des pâtes uniques au monde. Tantôt sous forme de gaufre aromatisée, de gaufre garnie, de tartine ou de substitut de pain burger, la gaufre est littéralement mise en valeur sous toutes ses coutures dans cet établissement chaleureux.

Comptez, 13,50 € pur une formule du midi avec gaufre salée + gaufre sucrée et café.
Petit plus : ce restaurant ouvert 7j/7 propose un petit brunch en semaine pour un coût de 20,50 € et un brunch plus copieux le week-end à 27 €

Coup de <3 : La gaufre "jambalaya" dans lequel les crevettes et le chorizo sont directement intégrés à la pâte ! Et la gaufre sucrée vegan "100% coco", où l'oeuf est remplacé par une dose millimétrée de compote de pommes, ce qui donne à cette gourmandise une texture inédite, incroyablement onctueuse, mais craquante à la fois. 

 

 4. Le Cevicheria

Les Ceviches sont une spécialité de poissons crus marinés venue des pays d'Amérique du Sud. Et ce petit coin de Paradis tropical propose à ses clients de revisiter cette spécialité en y ajoutant des notes aromatiques et des saveurs subtilement choisies. 
Dans un décor simple et élégant, il flotte à la Cevicheria un air de vacances au soleil. Sur ce genre de plat, impossible de couper à la fraîcheur du produit. Le poisson cru est un aliment très difficile à mettre en valeur, mais surtout à manipuler. Il doit être coupé au dernier moment et servi "à la minute" comme on dit dans le jargon de la restauration. Le chef met un point d'honneur à proposer des mariages de saveurs originales, mais qui n'altèrent pas le goût du poisson choisi avec minutie. 

Comptez 16 € le plat de ceviche et 5 à 8 € les accompagnements riches en patate douce, raisins blonds, grenades et autres associations originales.

Coup de <3 : La daurade royale au curry rouge ( lèche de tigre, ananas, grenades, oignons rouges, cacahuètes, coriandre, perles de citron, sauce curry rouge / lait de coco).

 

5. Sarra

Sarra est un mignon petit corner food non loin de l'une des rues les plus connues de Paris : l'avenue des Petits Carreaux. Comme son nom le laisse présager, l'ingrédient phare de ce restaurant, c'est le Sarrasin. Loin du cliché des galettes bretonnes (même s'il y en a), Sarra propose le Sarrasin sous toutes ses formes. 
Grains bruts et torréfiés pour agrémenter les soupes l'hiver et les salades l'été, sous forme de farine pour réaliser pains, galettes et autres cakes, ou encore accompagné de chocolat et de beurre salé pour concocter leur granola maison, le sarrasin ne pourrait pas être plus mis en valeur. Froid comme chaud, vous aurez des alternatives végétariennes et vegan un peu partout sur la carte. 

Petit plus : des prix plus que raisonnables pour des portions colossales. Grosse mangeuse, c'est ici que vous trouverez votre bonheur !

Coup de <3 : Le granola maison avec son petit goût fumé et ses pêches rôties ou encore le crumble déstructuré servi à la minute !

6. Fric-Frac

Une vue imprenable sur le canal Saint Martin, une devanture sans artifice, une odeur de pain grillé et des légumes frais... Pas de doute, vous êtes bien chez Fric-Frac ! La tendance du mono-produit a encore frappé et ce pour notre plus grand plaisir. Pour une fois, exit les burgers trop basiques, aux oubliettes les bagels vus et revus : ici, tout tourne autour du croque-monsieur ! Au menu, tenez-vous bien : des recettes élaborées par des chefs élus meilleurs ouvriers de France et des associations de saveurs uniques, voire presque exotiques. On est bien loin du classique jambon-fromage qui a bercé notre enfance. Dans ce restaurant, nous sont proposés une petite poignée de croque-monsieur aux déclinaisons on ne peut plus variées. Le favori de ces dames, selon les dires du patron, le "Mamz'elle"au jambon de Paris, emmental grand cru, béchamel maison et oeuf mollet. Mais on se laisse également tenter par "l'Aztèque" et son poulet fermier mariné, sa béchamel maison associée à des haricots rouges, une concassée d'avocats pimentés, ses poivrons grillés et coriandre. Bien évidemment, ceci n'est qu'un échantillon d'une carte aux savoureuses et gourmandes promesses.

Petit plus : un décor plus que relaxant et envoûtant devant le canal le plus précieux de Paris, et la gentillesse du patron, prêt à répondre à la moindre de vos questions. 

Coup de <3 : le sandwich shaolin et ses délicieux arômes thaï : pain aux 5 céréales, compoté de gambas, champignon, pâte de citronnelle, sauce soja sucrée, oignons nouveaux, émincé de gingembre, ail et basilic thaï. Avouez-le, vous êtes en train de saliver ?!

 

7. Alma the Chimney Cake Factory

Le Chimney cake est une viennoiserie cuite à la broche, proche de la texture de la brioche, originaire de Hongrie. À la base plutôt servie sous sa forme sucrée, le Kürtoskalács de son doux nom hongrois intègre les rues parisiennes dans un corner dédié appelé "Alma The Chimney Cake Factory". Positionnée entre Bastille et le célèbre quartier du Marais, ce petit coffee shop aux odeurs de cannelle ne contentera pas uniquement les becs sucrés. En effet, Alexandre et Norma, les propriétaires du restaurant décident, après quelque temps d'ouverture, de proposer une version salée de ce pain brioché cylindrique. Aujourd'hui, pour le déjeuner 4 formules s'offrent à vous : le format "classique" gratiné accompagné d'une petite salade, le format "cône" garni, le format "avocado toast revisité" et enfin le format "hot dog" dont la forme traditionnelle se prête parfaitement à cette fusion avec la spécialité américaine. 
Après ce florilège de mets salés, vous ne pouvez quitter les lieux sans goûter la version sucrée aux notes de fleur d'oranger. Roulée dans les "toppings" de votre choix, le Chimney cake cuit directement est enrobé de cannelle, de noix de coco ou encore de M&M's, le tout nappé d'une sauce de votre choix.
Verdict, le chimney cake est certes riche en calories, mais une véritable folie !

Comptez entre 6 et 9 € pour les Chimney cakes salés et 3,5 à 4,5 € pour les versions sucrées. 

Coup de <3 : La version "cône" garnie de boules de mozzarella pour le salé et la version sucrée peu importe le topping que vous y ajoutez, le goût de la brioche est exquis.

 

8. Bao's
 

Une publication partagée par BAO'S (@baos.paris) le

Bao's c'est LE coup de coeur de la Team. Avec une recette unique en son genre et un restaurant aussi reposant qu'accueillant, ce petit bijou du quartier des Halles n'a pas sa pareille !
On sent déjà les médisantes fulminer autour d'une recette asiatique vue et re-revue. Alors, on vous arrête tout de suite, ce que vous propose Bao, vous ne l'aurez goûté dans aucun asiatique du coin. Le Bao, effectivement d'origine asiatique, se décline sous plusieurs recettes traditionnelles en Corée, au Viêt-nam ou encore en Chine. Mais au 22 rue Pierre Lescot, dans le 1er arrondissement de Paris, c'est une pâte légèrement briochée, moelleuse, terriblement gourmande et entièrement vegan que l'on vous sert. Sans oeufs ni lait de vache, les petits "pains" de chez Bao's sortent des cuisines ouvertes, cuits à la vapeur, snackés ou non, mais toujours richement garnis de produits frais préparés "à la minute".
À la carte, 5 recettes incontournables, dont les propriétaires, mais surtout les habitués des lieux, ne se lassent pas. Porc mariné, carpaccio de boeuf, avocat, chèvre frais, il est quasi impossible de ne pas trouver votre bonheur.
Chez Bao tout est fait "maison" et si vous ne revenez pour le goût des Baos, ou le décor champêtre, vous reviendrez certainement pour l'accueil !

Comptez entre 6 et 7€ les Baos servis par 2, 22€ pour la planche "dégustation" et 12,5€ pour la version "Brunch" !

Coup de <3 :  Le veggie, frais et gourmand comme on aime, mais aussi la version snackée (le bûcheron) qui donne un léger croquant à la pâte qui reste incroyablement moelleuse. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

9. Classico Argentino

Le manager de chez Classico Argentino nous informe qu'en Argentine, chaque famille pense détenir la meilleure recette d'empanadas, mais qu'à Paris, les meilleurs sont incontestablement chez lui ! Ces petits chaussons salés garnis de viande comme de légumes prennent dans cette franchise parisienne des airs exclusifs. Habituellement confectionnés en croissant de lune, chez Classico Argentino, le fondateur décide de proposer une forme d'empanadas par garniture. Et c'est une brillante idée, car à moins que vous ne soyez un puriste, vous vous laisserez tenter par la formule aux 4 empanadas différemment garnis, accompagnés d'une salade fraîcheur. Et lorsqu'ils arriveront dans votre assiette, il vous sera difficile de les reconnaître sans la notice présente sur votre table. Que ce soit la version à la viande, celle aux champignons ou encore au maïs parfumé et à la coriandre, ce petit guide des formes est indispensable pour les distinguer et les savourer dans l'ordre que vous voulez ! 

Comptez 4 € par empanada, 23 € la formule de 4 empanadas, salade et dessert le soir contre 14 € le midi (un empanadas en moins).

Coup de <3 : Le surprenant empanadas à la confiture de lait et le traditionnel à la viande de boeuf et au poivron. Attention toutefois aux "faux" amateurs de fromage, ici le fromage qui garnit les empanadas est très goûtu.

 

10. Chiche
 

Une publication partagée par chiche (@chicheparis) le

Dans un quartier plus réputé pour ses salons de coiffure que pour ses restaurants, la Team a découvert le petit corner "Chiche". Ce morceau d'Israël en plein Paris offre à ses visiteurs de véritables voyages culinaires. Ici, le "houmous" (= purée de pois chiches et purée de sésame) est servi en plat principal et non en apéro comme nous avons l'habitude de le rencontrer en France. 
Accompagné d'un pain pita tout droit venu d'un petit producteur israélien, le houmous est également servi avec des aubergines piquantes, des champignons marinés, du chou-fleur rôti ou encore avec un mélange de boeuf et d'agneau hachés à tomber !
À côté de cette généreuse assiette à laquelle vous pouvez ajouter également un oeuf, il y a les "sides". Salade israélienne et autres mets se bousculent pour accompagner votre houmous. À vous de faire votre choix (bien qu'il soit cornélien) !

Comptez une dizaine d'euros pour une belle assiette de houmous et une belle tranche de pain. 
Quant aux "sides", ils vous coûteront entre 4 et 6,5€ pour les plus élaborés. 
Enfin pour vous désaltérer, on vous conseille la boisson de "la maison" : la "lemonana". 

Coup de <3 : La "patate douce rôtie & son aïoli au curcuma", une TUERIE !