Il existe aujourd’hui tout un tas de jeûnes et de régimes, mais qu’en est-il réellement ?

Pas toujours simple de se lancer dans un jeûne ou dans un régime avec toutes les tentations qui nous encerclent en permanence : notre collègue de bureau et son paquet de gâteau, notre frigo ou encore les odeurs qui se dandinent sous nos narines… Les possibilités de craquer sont grandes !

Mais, aujourd’hui, on veut vous parler d’un jeûne bien précis, celui de trois jours. Et si on l'a choisi lui et pas un autre, ce n’est pas par hasard.

En effet, il présenterait énormément de bienfaits et c’est la science qui le dit !

Alors, si, vous aussi, vous souhaitez faire un coup de propre dans votre corps, suivez nos conseils et indications !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Le concept

-

Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud aux États-Unis ont constaté que se priver de nourriture pendant 72h permettait à l’organisme de se régénérer complètement.

S’il connait un succès fou aujourd’hui, il n’en est pas moins nouveau et existe même depuis la nuit des temps.

En jeûnant trois jours, votre moelle osseuse se verrait dans l’obligation de compenser en produisant en grande quantité des globules blancs, les cellules phares qui protègent votre corps de toutes attaques à la fois internes et externes. Ainsi, vous nettoierez en profondeur votre organisme et vos intestins, mais vous renouvellerez également votre système immunitaire totalement.

Sachez que, la plupart du temps, les infections et les maladies sont causées par ce que vous ingurgitez. Et certains aliments sont remplis de toxines qui se stockent dans votre corps et nuisent à votre santé…

C’est pourquoi le jeûne de trois jours est recommandé pour s’en débarrasser !

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

2. Les bienfaits

-

L’intestin est l’un des organes les plus sollicités de votre corps. C’est pour cette raison que le mettre au repos 72h ne peut lui être que bénéfique, on vous explique. Une fois vidé naturellement, il se mettra au repos (en général au bout de 24h), c’est à partir de ce moment-là que la machine se met en route en puisant dans les réserves. Vous perdrez inévitablement du poids en brûlant les graisses stockées depuis un moment. Adieu ballonnements et bonjour ventre plat !

Au bout de 36h à peu près, un nouveau processus appelé crise d’acidose fait son entrée. Cette dernière englobe une augmentation du taux d’acide dans le sang et une sécrétion d'un substitut de glucose dans le foie. L’ensemble risque, dans un premier temps, de vous fatiguer, voire de vous filer un mal de tête, mais la sensation qui vient juste après la meilleure ! Vous vous sentirez légère et bizarrement pleine d’énergie.

Vous combattrez également le vieillissement de la peau et, plus globalement, le vieillissement des cellules, cela s’explique par la baisse du taux d’enzymes dans le corps. Il serait même bon pour lutter contre certains cancers. Alors, séduite ?

 

3. Le déroulement

-

Même si c’est à vous de choisir le moment opportun, on vous conseille de le planifier sur une période calme qui ne vous demandera pas de faire beaucoup d’efforts. Le mieux serait de le débuter le vendredi matin et de le terminer le lundi matin. De cette façon, vous serez chez vous et vous pourrez alterner à votre guise les phases d’activité et les moments de repos.

Pas question d’engloutir des tonnes de pizzas la veille du commencement, il est important au contraire de laisser en réserve à notre corps uniquement des produits qui sont bons pour la santé. En priorité, les fruits et les légumes que vous pouvez accompagner d’une boisson diurétique afin d’activer le processus plus rapidement.

Surtout, assurez-vous d’être motivée et de le faire pour vous, vos croyances et vos envies. Il sera alors bien plus facile de le tenir, surtout lorsque, dorénavant, on connait tous les bienfaits qu’il peut nous apporter. En somme, si on se prépare physiquement et mentalement, tout devrait bien se passer !

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

4. Les recommandations

-

Pour commencer, si vous avez le moindre doute concernant la capacité de votre corps à le supporter, n’hésitez pas à demander l’avis d’un médecin.

Ensuite, évitez de réaliser ce jeûne pendant une période stressante qui vous demandera beaucoup d’efforts et d’attention.

Le jeûne ne se pratique pas sans limites, il est conseillé de l’appliquer une fois par mois ou quelques fois par an, comme après les fêtes de fin d’année par exemple, lorsque votre organisme en a vraiment besoin !

Bien sûr, l’absorption de liquides est autorisée (et heureusement !), en revanche, cette purge gastrique est complètement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes pour des raisons évidentes.

-