Dans le genre réflexions désagréables, Elisha Bakes se souviendra toute sa vie des réflexions qu'elle a pu entendre pendant sa deuxième grossesse ! Cette assistante personnelle de 30 ans, vivant à Melbourne, a commencé à recevoir des commentaires négatifs sur la naissance prochaine de son fils Kaelen lorsqu'elle a partagé une photo de son ventre à 14 semaines sur Instagram, l'année dernière.

Cette maman a dit qu'elle était devenue la cible de dizaines de personnes sur les réseaux sociaux qui lui ont demandé si elle était enceinte d'un cheval, qui lui ont affirmé qu'elle devait être plus loin que ce qu'elle avait prétendu être, etc.  

Elle a ajouté "Quand mon troisième trimestre a commencé, j'ai commencé à recevoir de plus en plus de commentaires sur la croissance de mon bébé", "toujours très répétitifs, y compris que j'allais avoir 78 enfants, donner naissance à un cheval ou que c'était des triplés."

Les gens lui demandaient souvent si elle était sur le point d'accoucher, alors qu'elle n'était qu'à 24 semaines, a-t-elle révélé. "Les gens disaient aussi des choses blessantes du type "Pourquoi son ventre est-il aussi gros ? Faites que je ne sois pas comme ça" et que c'était le plus gros ventre qu'ils aient jamais vu", dit-elle. Beaucoup lui ont également reproché de trop manger. 

La mère a bien tenté d'expliquer que, ne faisant qu'1m60 à côté de son compagnon d'1m92, son ventre paraissait gros mais, les critiques continuant, elle a décidé d'assumer son corps, et même de le revendiquer à travers ses photos ! Elle a également remercié les gens qui l'avaient défendu, et qui lui ont fait des compliments ! 

Les gens ont malheureusement trop souvent une certaine idée de ce à quoi une femme enceinte devrait ressembler, mais ce n'est pas pour autant une raison pour se moquer de celles qui ne correspondent pas à leur critère, d'autant plus que de nombreux facteurs déterminent votre grossesse, tels que le poids, la taille, la génétique de votre partenaire, les fluides, les conditions... Bref, autant on reproche à certaines qui ont un petit ventre de grossesse de ne pas assez se nourrir, autant on reproche l'exact opposé ! Et si on laissait les femmes vivre tranquillement leur grossesse ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-

 

-

 

-

 

-