On se calme tout de suite, parce que contrairement à ce que vous pensiez, dans cet article, nous allons parler science !

Il y a peu, une étude venant d’une université du Royaume-Uni a révélé et affirmé que l’hormone de l’amour, donc celle libérée durant un rapport sexuel, a la vertu de calmer nos pulsions de grignotage. Il s’agit scientifiquement de « l’ocytocine ». Merci à elle de nous tenir à distance des chips ou du chocolat ! Pour schématiser, elle comblerait cette fausse sensation de manque et ainsi nous couperait toute envie de sauter sur de la nourriture.

Les résultats parlent d’ailleurs d’eux-mêmes. D’après des tests menés sur le long terme chez des personnes entre 27 et 50 ans, leur envie de grignotage diminue considérablement lorsque la libération "d’ocytocine" elle, augmente.

Ça ou les régimes… À vous de voir.

Enjoy,

Les Éclaireuses,

-