On s'adresse ici à toutes les femmes qui prennent la pilule depuis des années sans savoir qu'interrompre la prise durant une semaine est inutile !

Nous sommes beaucoup à penser que marquer une pause est nécessaire dans le processus, alors qu'au contraire, cela serait contre-productif. À l'origine, cette interruption de 7 jours avait été instaurée pour alléger la charge mentale des femmes qui la prenaient. Cela a d'ailleurs été prouvé que la prise de ce type de contraceptif pouvait avoir un impact sur l'humeur, l'état mental de la femme.

Cependant, un spécialiste en reproduction, John Guillebaud, de l'université de Londres, a décrété que l'origine de cette pause serait différente de celle que l'on connaît, pour ne pas dire religieuse. À l'époque, l'une des figures qui a joué un rôle majeur dans le développement de la pilule, John Rock, avait inventé cette pause, car il espérait que le Pape de l'époque la légalise et la rende acceptable auprès des catholiques.

John Rock pensait qu'en imitant un cycle naturel, le Pape accepterait la mise en circulation de cette contraception. Cette ruse n'a malheureusement pas fonctionné et l'interruption de 7 jours a donc continué au fil des années. Mais John Guillebaud n'est pas le seul à montrer du doigt les méfaits de cette pause, car la Faculté de Santé Sexuelle et Reproductive avait aussi publié un rapport sur la dangerosité de cet arrêt pour les femmes.

Cette pause favoriserait l'ovulation, mais engendrerait aussi maux de tête, changements d'humeur et saignements. Donc, mesdames, si vous estimez ne pas être assez renseignée sur le moyen contraceptif que vous utilisez, il vous est conseillé de vous rendre chez votre gynécologue pour en parler plus profondément !

Les Éclaireuses

 -