Surnommée enfant "pique à brochette", Iris Mittenaere a depuis eu un parcours qui en fait rêver plus d'une ! Miss France en 2016, puis Miss Univers la même année, elle remporte la seconde place de Danse avec les stars sur TF1, en automne dernier, et mène une carrière de mannequin. La belle vie ! Sauf qu'à quelques jours de l'élection Miss France 2019, Iris a fait un choix drastique : elle publie un livre-confession intitulé Toujours y croire, révélant la réalité derrière les concours de beauté. 

La belle Iris raconte la pression tant physique que psychologique sur les participantes au niveau de l'alimentation, comment leurs portions ont été drastiquement réduites, au point de ne plus avoir qu'à manger "un petit bout de poisson avec quatre champignons.". C'en était tel que, le soir de la finale, elle ne pensait qu'à rentrer chez elle pour se faire une bonne tranche de terrine... Inquiétant. D'autant plus inquiétant que le comité avait adopté une position claire en déclarant qu’"au début du mois de préparation, nous leur disons : 'vous avez été élues avec un poids de forme, les gens doivent vous retrouver comme ça le soir du prime' et 'on regarde leurs assiettes, mais on ne les flique pas. Si nous avons une réflexion à leur faire, c’est plutôt au buffet, avant qu’elles se servent." Qui dit ça ? Olivier Noël, le chaperon des Miss France, et la "maman" des filles : couvre-feu, chambres bien rangées, portables parfois confisqués, pas de cigarettes, pas d'alcool, réveil matinal, port de l'écharpe obligatoire... Il checke tout

Après le défilé alternatif en protestation de celui organisé par Victoria's Secret, qui est bien connu pour être très restrictif concernant ses mannequins, voilà un autre pavé lancé dans la mare, mais en France cette fois-ci. On ne peut qu'espérer que la voix de cette ancienne Miss France, qui sait de quoi elle parle, pourra faire changer les choses ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

-