Les fentes et les squats ont eu raison de vous, ils n'ont plus aucun secret pour vous. 
 
Et pourtant, vous n'avez toujours pas le résultat escompté : votre fessier reste trop plat, trop volumineux, trop bas... La stagnation du fessier est une problématique assez récurrente chez les femmes, quel que soit leur âge.
 
On vous l'accorde, la génétique n'est pas innocente dans la forme prisée par votre derrière mais c'était sans compter sur le pouvoir des haltères. Car oui, le sport a la capacité de transformer votre popotin, une fois que les exercices sont maîtrisés. 
 
Il existe donc indéniablement des erreurs produites par de nombreuses femmes, qui n'en sont absolument pas conscientes. Alors pour vous construire un fessier plus rond et plus ferme, ou simplement qu'il ait la meilleure forme possible, voilà ce que vous devez éviter pour voir un réel changement. 
 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 
1 - Vous devez comprendre le fonctionnement
Source : WeHeartIt

Le fait de muscler son fessier ne dépend pas du poids de vos haltères et de la répétition du mouvement. Pas besoin de vous épuiser et de lever des poids comme une bodybuilder. Vous devez tout d'abord comprendre quelle partie du fessier vous êtes en train ou vous devez travailler ! Ce qui est recommandé, c'est environ 4-5 séries de 10 répétitions, tout en augmentant progressivement les poids jusqu'à ce que vous atteigniez la fatigue musculaire à la fin de l'exercice. 

 

2 - Vous ne connaissez pas la levée des hanches avec haltères
 Source : Girls Gone Strong
 
Si vous cherchez à arrondir et raffermir votre fessier, la poussée de poids des hanches semble être l'exercice parfait. Il se concentre uniquement et profondément sur le muscle fessier. Les squats par exemple, travaillent notamment le bas des fessiers du coup bon nombre de femmes ne se musclent jamais le haut des fessiers. Tandis que cet exercice fait travailler haut et bas du muscle fessier et est le plus efficace. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3 - Vous négligez vos jambes
Source : WeHeartIt

Muscler vos tendons ischio-jambiers et les groupes musculaires des jambes permettrait de faire travailler les fessiers. Ce qui est donc recommandé, ce sont les squats avec poids afin d'activer au maximum les jambes. Effectuez des mouvements rapides de plyométrie, comme des squats sautés, des fentes sautées etc, afin d'améliorer la performance de tous vos muscles du bas du corps.

 

4 - Votre alimentation a besoin d'aide
Source : WeHeartIt

Vous pouvez vous exercer autant que vous voulez, tant que vous ne mangerez pas bien, vous ne verrez pas les résultats tant espérés pointer le bout de leur nez. Vous devez donc éviter au maximum la nourriture industrielle, transformée, trop salée... Vous connaissez le refrain. Vous devez contrôler le nombre de calories que vous ingérez et vous devez fournir assez d'énergie à votre corps pour qu'il tienne le coup. Les protéines prennent donc toute leur place ici puisque ce sont elles qui réparent et développent les tissus musculaires.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5 - Vous ne dormez pas assez
Source : WeHeartIt

Eh oui, encore ce fameux sommeil, il est fourré dans tous les coups celui-là. Si vous ne dormez pas assez, cela aura un impact négatif sur votre métabolisme et donc sur le rétablissement de vos muscles. On s'accorde donc une bonne nuit de sommeil sans forcément hiberner toute la journée. 

 
6 - Vous vous exercez trop 
Source : WeHeartIt

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, la règle "plus je m'entraîne, mieux c'est" n'est pas vraie. Pas besoin de s'épuiser tous les jours au même endroit, cela ne fera pas avancer vos affaires. Le fait de varier les exercices non seulement ne vous lassera pas et donc vous aurez moins de risque d'être découragée, mais surtout, cela permet au corps de ne pas s'habituer à un même exercice, et donc d'y réagir davantage. Vous devez en permanence le challenger. 

 

 

Photo de couverture : ©WeHeartit