INCROYABLE !

Vous sortez tout juste de chez le coiffeur et c’est le coup de cœur. Cette fois-ci, vous avez OSÉ, et vous y êtes enfin parvenu.

Il est là, le beau blond dont vous avez toujours rêvé... Vous vous sentez belle, et métamorphosée comme jamais. 

SAUF qu’après 3, 4, 7, 10 shampoings, c’est la loose totale. À base de reflets jaunâtres, presque orange sans compter que votre crinière, autrefois fabuleuse, ressemble aujourd’hui plus à de la paille mouillée qu’à autre chose. 

Quel dommage pour vous qui étiez pourtant si fière de votre joli balayage. Ce n’est pourtant pas faute de vous avoir prévenue, le blond nécessite beaucoup d’entretien.   

Bon, on arrête les frais, on est toutes passées par là, c’est pourquoi on vous dévoile les meilleures techniques pour entretenir votre blond même en dehors du salon.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. La base d’un joli blond

-

On vous aura prévenue maintes fois, un blond, qu’il soit clair ou foncé, s’entretient.

Si vous avez choisi d’illuminer votre visage avec un joli balayage, prenez rendez-vous tous les trois mois environ, pour raviver vos reflets.

À l’inverse, si vous avez craqué pour une décoloration plus prononcée, réalisée sur plusieurs séances, foncez chez votre coloriste toutes les quatre à six semaines pour faire des retouches sur les repousses.

Évidemment, plus votre base est foncée, plus vos rendez-vous seront rapprochés, et inversement, il faudra donc vous adapter.

Tous ces conseils sont à bannir si vous avez cédé au blond platine, tendance phare de la saison. Dans ce cas plus vous irez chez le coiffeur, au mieux se portera votre couleur.

 

2. Misez sur des soins ciblés

-

Le point de départ de tout entretien est l’étape shampoing. Constamment agressés par les facteurs du quotidien, choisissez soigneusement vos shampoings et après-shampoings adaptés aux cheveux colorés ou méchés. Ils doivent être riches en pigments pour équilibrer l’oxydation et corriger les nuances de couleurs, pas forcément désirées. 

Priorité à l’hydratation, intense de préférence. On se jette sur les huiles, les masques, les après-shampoings ultra-hydratants, si ce n’est même les soins enrichis à la kératine directement proposés en salons. 

Les décolorations à répétition agressent et fragilisent la fibre capillaire, qui a donc besoin de toujours plus d’hydratation.

Laissez poser un masque ultra-hydratant, au moins une fois par semaine, sur cheveux humides. L’idéal serait de laisser poser le soin toute la nuit, mais une heure peut suffire.

Autre ennemi juré du blond : les reflets indésirables, comprenez les reflets jaunes ou orangés.

Pour appréhender ou neutraliser les pigments néfastes, lavez-vous les cheveux avec un soin déjaunissant tous les quinze jours. Oui, vous savez, ce fameux soin violet qui fait un peu peur au premier abord, mais qui ne vous veut que du bien. 

 

3. L’étape coiffage devient cruciale

-

Misez également sur des soins sans rinçage pour faciliter le coiffage. Fragilisés, vos cheveux ont tendance à être plus cassants.

Évitez les sprays, laques et autres produits contenant de l’alcool, puisqu’ils dessèchent la fibre de vos cheveux. 

Troquez-les donc contre des crèmes coiffantes ou des huiles.

Essayez de faire l’impasse sur les fers à boucler ou à lisser qui ne feront que fragiliser davantage vos cheveux.

 

Let's Shop !