Ah, les poils… Rien qu’en lisant ces mots, les images de rasoir, de cire et d’épilateur tournent en boucle dans votre tête comme un mauvais rêve. Sans parler de l’argent que vous dépensez tous les mois pour avoir la peau aussi douce que celle d’un bébé !

Avant l’été, avant un date ou tout simplement pour vous sentir mieux dans votre peau, ces méthodes font partie intégrante de votre quotidien. Il vous est même impensable de dévoiler au monde vos jolies gambettes si elles ne sont pas fraîchement épilées.

Et très franchement, vous aimeriez bien ne plus jamais avoir à souffrir sous la cire chaude et offrir toutes vos économies à votre esthéticienne…

Du coup, on a investigué et on vous a préparé un dossier sur tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans l’épilation définitive. Prête ? C’est parti pour le sujet le plus glamour de la saison !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 
1 - L'épilation définitive : qu'est-ce que c'est ?

-

Bon, sans tomber dans le jargon médical, le laser consiste en une « longueur d’ondes ». C’est une lumière convertie en chaleur. Tous les éléments vont dans le même sens et se dirigent vers une zone marron, a.k.a. le poil et uniquement le poil. Du coup, le laser ne touche pas à la peau qui est autour.

Le seul risque amené par nos experts, Alexandra du CSHP et le docteur Laurence Netter, serait une brûlure superficielle si le laser chauffe trop. Cependant, il n’y a à ce jour aucune étude liant les cancers à l’épilation définitive au laser, technique qui existe depuis une vingtaine d’années.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2 - Est-ce vraiment définitif ?

-

Alexandra ne nous le cache pas : à ce jour, on ne peut pas affirmer que l’épilation est définitive et que vous n’aurez plus jamais jamais jamais de petits poils à retirer. Tout dépend de vous, votre peau, votre poil. Cependant, les poils deviennent très fins et ne repoussent jamais comme ils étaient à la base. Le laser permet quand même d'en retirer 95%.

Certaines constatent de petites repousses occasionnelles et doivent revenir faire des retouches. C’est le cas de Julie : peau blanche, poils bruns et grande adepte du rasoir. Après avoir réalisé 7 séances pour les aisselles chez son dermatologue qui venait d’acquérir un nouveau laser, Julie a constaté que ses poils étaient moins nombreux, plus fins et que les bulbes n’étaient plus apparents même après rasage. Cependant, elle est toujours obligée de se raser tous les trois jours ! Elle reconnaît qu’avec des retouches, elle n’aurait plus à se raser autant. Peut-être n'avait-elle pas choisi le bon cabinet médical...

Conclusion : Renseignez-vous auprès d'un médecin sur la densité de vos poils et comptez au moins une séance d’entretien après la fin du processus.

 

3 - Est-ce possible sur tous les types de peaux ?

-

Si vous vous êtes un peu renseignée, vous n’avez pas pu passer à côté des forums vous assurant que l’épilation au laser n’est pas possible sur tous les types de peaux.

Et pourtant ! Oui, c’est PRESQUE possible. Il s’agit simplement de lasers différents seront les types de peaux : le laser « Alexandrite » pour les peaux blanches, qui cible la mélanine et le laser « YAG » pour les peaux foncées qui chauffe les vaisseaux plus que le pigment.

Malheureusement si vos poils sont blonds ou roux, il faudra opter pour une autre solution, car vos poils sont trop clairs et ne seront pas détectés par le laser…

 

4 - Est-ce possible sur toutes les zones ?

-

Oui, c’est possible ! Cependant, il peut se produire ce qu’on appelle une repousse paradoxale sur les zones ayant du duvet : en gros, le laser réveille les poils dormants sous la peau… Attention donc, en voulant vous épiler la moustache, de ne pas faire ressortir les poils autour !

Mais pas de panique, entourez-vous d’une bonne équipe médicale capable de juger si l’épilation est possible et tout ira bien. Et on parle bien de MÉDECINS, pas d’esthéticiennes (il leur est d’ailleurs interdit de vous épiler au laser). Assurez-vous d’avoir un devis, un consentement éclairé et un médecin qui effectue tous les réglages sur des machines aux normes françaises.

 

5 - Quelles sont les mises en garde ?

-

Comme on vous le disait plus haut, l’énergie doit atteindre le poil foncé, et pas une autre cible marron. Du coup, il existe quelques mises en garde à respecter absolument : pas de soleil, d’autobronzant, de vitamines facilitant le bronzage, de décoloration, de médicaments photosensibilisants et pas de soin ni gommage 48h avant. Et surtout, rasage obligatoire juste avant votre rendez-vous ! Enfin, bien qu'aucun risque n'ait été détecté, on évitera l'épilation au laser sur un tatouage et pendant une grossesse.

Ça peut paraître beaucoup, mais pensez au soulagement de ne plus avoir à vous épiler chaque semaine… Alors, ça motive tout à coup, non ?

 

6 - Est-ce douloureux ?

-

Évidemment, tout dépend de chaque personne. Cependant, la douleur est plus forte sur les zones où la peau est fine, logique !

Julie, par exemple, dont nous parlions plus haut et qui est plutôt douillette, a trouvé la douleur supportable. Mais vous pouvez toujours mettre un peu de crème anesthésiante avant la séance si cela vous rassure.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

7 - Combien ça coûte ?

-

Le prix varie énormément selon les cabinets et n’est absolument pas un critère, car tout dépend la technique marketing utilisée.

Fiez-vous aux avis, renseignez-vous sur les cabinets et sur les machines utilisées. Ne foncez pas tête baissée dans le moins cher car vous avez un petit budget ou, au contraire, dans le plus cher car vous pensez que « plus c’est cher, mieux est la qualité ». 

 

8 - Quels sont les avis sur cette méthode ?

-

Selon le docteur Netter, l’épilation définitive est un incontournable pour les femmes qui, de nos jours, n’en peuvent plus d’avoir à retirer leurs poils disgracieux tous les 3-4 matins.

Malgré le fait qu’elle doive encore se raser de temps en temps, Julie conseille cette méthode aux filles ayant le poil « adéquat ».

Et vous, pour ou contre l’épilation définitive ?